*~Tetsuyaoi~*

Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Aller en bas

Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par TetsuYaoi le Mar 12 Juin - 12:56

Titre : Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Auteur : Tetsushi

Genre :YAOIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!! #n.n#

Couple : MalfoyXPotter

Disclaimer : Persos de J.K. ROWLING Sauf quelques uns inventés par... MOI!!! MWAHAHAHAHAHAH et oui je suis le maaiiiiiitre XDD

Avertissements :Cette fic est totalement, carrément, magnifiquement, explicitement, purement, à 100% YAOI °v° (Harry:c'est quoi?? Malfoy: Pourquoi est ce que tu t'y intéresses Potter? §sourire en coin§ Tu a changé de coté maintenant?... ) Il continent aussi des scènes de Lemon (Ron: C'est quoi?? Hermione: §rouge§ Voyons Ron c'est euh... c'est du... tu vois... du s... sexe) Donc homophobes s'abstenir... Enfin moi je vous ai prévenus, après c'est à vous de voir si vous êtes curieux... 8P (Harry: Homophobes? Y'aura deux hommes ensemble?! Malfoy: Potter tu as fini par dire tes sentiments à Weasley? Harry: Mais je vais le?!!*%^£!!!! Mwa: Du calme et puis c'est pas Ron qui sera avec Harry mon cher Draco... Malfoy: Comment oses-tu m'appeler par mon prénom sale sang-de-bourbe? Et puis d'abord... C'est qui le couple alors hein? Mwa:Et ben ça...§se casse en douce§ ..............)

Commentaires magnifiquement idiots de l'auteur: Cette fiction est horriblement triiiiste sniiiif et je me pose toujours la question sur la futur fin de l'histoire... J'hsite entre une deathfic et entre une fin heureuse... M'enfin mon coeur en susucre préfère la seconde solution même si la situation ne sera pas rose du jour au lendemain (Drakinouchet: ouaisouais susucre mon oeil! -.-'' Sadique plutôt! Et arrête avec ces surnoms débiles... u.u)

*~*

Prologue

-C'est combien?

Je frissonne, l'air est glacial en ce mois de novembre. La pluie abonde, glissant sur toute surface à sa portée. J'ai froid, et mon fin menteau ne me tient pas du tout chaud. Mes gants sont usés et c'est à peine s'ils protègent mes doigts. L'eau est gelée, l'air est polaire, je ne sens plus mes mains ni mes pieds. Il faut dire que mes chaussures ne me protègent pas vraiment du froid, elles sont trempées.

Je lève les yeux vers cet homme dont la présence vient de me sortir de ma rêverie. Un client, la quarantaine,surement un de ces directeurs de bureau moldus,père de famille dont les douceures de sa charmante,parfaite épouse ne lui sont pas suffisantes...Un de ces hommes dont les fantasmes beaucoup trop violents ou pervers sont refoulés au plus profond de lui jusqu'à exploser face à de jeunes et vulgaires prostitués.

Combien?Il en a de bonnes celui-là...combien...comme çi je pouvait lui repondre...mais il n'en sait rien et puis ça ne lui regarde pas.
Je lui sourit mais mes yeux n'ont pas le meme reflet,puis sort quelques billets que je lui montre.Il hoche la tete,conclut notre accord et m'invite à le suivre dans sa voiture...

Je le suis en silence,je viens de vendre mon cul pour une ciquantaine de livres et vu le regard pervers qu'il m'a lancé en arrivant,je sens bien que je ne vais crier de plaisir.

Haha,très ironique! Même crier de douleur je ne pourait pas. Crier tout court non plus. Parler,gémir ou chuchoter... rien. Le fait est que j'ai perdu ma voix il y a un an de là... Cet horrible jour ou...

-Voilà ma voiture...entre.

Mon client me tient la portiere de sa voiture avec un sourire. PITOYABLE. Les politesse ne servent à rien, il devrait pourtant le savoir... Les politesses ne servent à rien. Il m'a payé, il peut me baiser et c'est aussi simple que ça. Pas besoin de tourner autour du pot. Plus vite il l'aura rentrée, plus vite se sera terminé... Sauf s'il veut que je le suce. Là le prix montera mais je ne refusera pas s'il paye, mais mon coeur je l'ai enfermé et personne n'y aura droit.

Mon corps, tout le monde put en faire ce qu'il veut, je ne risposterai pas... Il ya eu des clients violents, ils m'ont frappé, violé puis sont partis mais je n'ai rien dit. Tout ça je l'ai méroté. Je n'ai pas pu les sauver, je suis résté figé à les regarder et maintenant je le paye. Je veux souffrir jusqu'à plonger dans la folie et enfin oublier... Oublier leurs yeux suppliants, leurs cris désesperés... M'oublier moi, mon passé, oublier mes erreurs.

-Déshabilles-toi

Il me regarde, attendant que je lui obéisse. Ce que je fais sans perdre de temps mais je n'enlève pas mon haut, je garde mon pull grossement tricoté. Je ne veux pas qu'il voit mais bras, pas que son jugement me touche mais je ne voudrais pas perdre un client à cause de ma peau mutilée. J'i besoin d'argent, je touche la fin du mois et si je veux garder mon toit, il me faut cet argent.

Non, la verité c'est qu'à force me faire prendre jour et nuit, je n'ai aucun problème d'argent. Je pourrais vivre de cette petite fortune dans un de ces quartiers riches de Londres, mais je n'en ai pas le droit ni l'envie. Je veux souffrir jusqu'à en mourir.

L'homme me fixe un instant, semblant attendre je j'hôte même mon haut mais je ne veux pas et un simple geste de ma part semble le convaincre. Mon sous vetement au sol, je m'approche de la banquette arrière de sa voiture et m'allonge, les jambes écartées, l'invitant à venir. Il semble ravi le vieux dégoutant...

Il se dêvetit à son tour sous mes yeux, je suis dégouté, je veux fuir en voyant son enorme erection pointer vers moi mais je sourit. Je souris hypocritement alors que je me sens trembler. Aujourd'hui j'aurai du mal à rentrer chez moi. Mes jambes ne tiendrons pas après qu'il l'ai rentrée. Il enfile un préservatif sur son enorme sexe dur et s'approche lentement . Il s'approche encore de moi et je retiens mon souffle en sentant son membre contre mon entrée. Il pousse lentement et mes mains se crispent. Mes ongles s'enfoncent dans la paume de mes mains, ma tête bascule en arrière alors que mes lèvres s'entrouvrent, laissant échapper un cri invisible.

Je n'ai pas de voix, je n'ai pas de larmes, je me suis habitué à la douleur.

Un an que je me vend, 12 mois que je souffre, 365 jours peut être un peu plus qui sait, que je n'ai pas revu Ron, Hermione...

Un an que mon corps n'est plus que souillure, 12 moiis que ma vie n'est plus que cauchemard, 365 jours peut être plus, que ma vois ne peut plus refaire surface, que mes larmes coulent à flots, quand je me retrouve seul.

Un an, 12mois, 365 jours ou plus que je n'ai plus fait de magie de crainte de me faire reperer. Je sais qu'Ils me charchent... Mes amis, le ministère, la population magique... Ils se demandent tous où est passé le survivant et pourquoi cette soudaine disparition. Je ne l'ai dit à personne, Hermionne ne le sais pas, Ron non-plus, j'ai juré de ne rien dire... Pour elle.

Ils ont été tellement nombreux pourtant mais pourquoi le fait de la voir, elle, se faire... J'ai tellement mal quand j'y repense... Peut être était elle celle dont les larmes douloureuses ont fait débordé le trop plein de cupabilité de mon âme. Peut être m'avait elle fait réagir, à son plus grand malheur, car je la voyait comme une mère...

-Hum... ha... Tu es vraiment trop bon..

Il gémit ce con... J'ai un haut le coeur et c'est avec mal que je ne délivre pas mon maigre petit déjeuner sur la banquette de sa voiture. Je suis à moitié nu dans une voiture aussi fraiche qu'au dehors. J'aurai du m'y attendre, même si ce client est riche il ne gaspillera pas l'energie de sa parfaite Mercedes sur le chauffage à cause d'un petit prostitué...

J'ai une envie folle de vomir, mes mains sont ensanglantées mais surement moins que mon derière. Je me sens déchiré de l'interieur et chaque coup contre ma prostate ne me fais rien d'autre que souffrir. Il frappe, il gémit, il cri des paroles obscènes à mon oreille et frappe toujours plus fort...Il fait glisser ses mains sur mes cuisses,mes fesses,mon ventre et chacune de ses caresses semble m'écorcher la peau, me bruler.Je ne veux pas qu'il me touche,je ne le veux pas mais je le laisse faire...Je le laisse tripoter tout ce qu'il veut,aprés tout,il a payé.

Il frappe toujours plus fort et je me mord violemment le lièvre,les yeux embués de larmes. Un filet de sang s'échappe de ma lèvre meurtrie et ma langue glisse,rapidement dessus.
J'ai appris qu'il ne fallait jamais donner d'occasion, même puerile, de m'embrasser.

Je le sens enfin se tendre un instant avant de doucement se relacher et se retirer. Il a joui, il est satisfait et moi... Moi je me sens sal, souillé, il a beau avoir mis une capote la sensation est la même: Je suis totalement vidé, je veux mourir, je suis dégouté de moi même. Il se recule et quand je lève les yeux vers lui, je le vois regarder son memebre, le mien puis mes fesses d'un air choqué. Mes joues sont encore humide et, après avoir bien repris mes esprits, je les essuie brutalement et recule tout contre la portière contre laquelle je m'appuie. Mes yeux font le même chemin que les sien et la je comprend...

Son préservatif usagé est recouvert d'une couleur rougeatre et de anus coulent des larmes de sang...Je ne suis pas surpris,ce n'est pas la première fois que la violence de l'acte me blesse,surtout qu'il n'est pas le seul de ma journée...Je ne suis pas non plus surpris quand je constate que mon membre est mollement baissé : je n'ai éprouvé aucune excitation et c'est tant mieux.De toute façon je ne bande plus depuis longtemps.

Et cet imbécile est choqué... Maintenant quand l'acte est terminé, il aurait du réfléchir avant d'y être allé comme une bête. Ou peut être le fait qu'il soit le seul à avoir ressenti du plaisir le bloque? De toute façon ce n'est pas mon problème et je commence déjà à me rhabiller sans un mot. Lui, il reste à me contempler, la bouche à demi ouverte puis commence à se revetir à son tour. Je referme mon pantalon puis fouille dans mes poches. Je prend le paquet de mouchoirs qui y est et essui mes mains avec des serviette. Elle se tâche et devient rapidement écarlate.L'homme est de nouveau habillé et me regarde en se mordant la lèvre. Sentiment de culpabilité,de pitié. Pitoyable,je n'en ai pas besoin.

Je me dirige enfin vers la portière que j'ouvre avant d'en décendre lentement,me préparant à tomber si mes jambes ne tenaient plus...Mon premier pied touche le sol,puis le second et je ferme les yeux un instant puis me lève. Le choc est terrible, j'ai beaucoup de mal à me retenir de tomber au sol. Et là il semble sortir de sa lethargie et se dirige vers moi un petit peu trop précipitemment, me faisant sursauter et tomber au sol.

Une sensation glaciale me prend des cuisses jusqu'au cerveau et j'ai un peu de mal avant de réaliser que je me suis étalé dans un flaque d'eau. L'homme se rapproche de moi et je ne peux m'empêcher de reculer, méfiant. Il ne s'en formalise pas et me relève lentement, pose son manteau sur mes épaules . Je ne comprend plus rien, je veux partir, je ne veux pas rester une seconde de plus, je ne veux en aucun point etre lié à lui.

-Garde le!... Je... Je suis désolé je... J'était trop... Je me suis trop... Enfin... Excuses-moi...

Je cligne des yeux, je ne dis rien mais mon coeur se serre quand il me tend quelques billets. Trentes livres... J'aimerai les lui jeter à la figure en lui criant que je ne veux pas de sa pitié mais je n'ai ni la force, ni les moyens de m'enerver et puis ce genre de regard, je l'ai bien cherché. Je ne peux blâmer personne d'autre que moi même pour être tombé aussi bas...

Je ne replique rien (comme si j'en avait les moyens), prend l'argent mais lui rend son manteau. Je ne veux pas prendre quelque chose qu'il a plus que touché, qui garde sa chaleur. Je ne veux pas qu'il me donne quelque chose de personnel. Mais il n'est pas d'accord et insiste une nouvelle fois. Je baisse la tête soupirant de lassitude et voulant juste m'en aller le plus rapidement possible je finis par céder avant de m'en aller, marchant difficilement.

Je veux juste rentrer, enfin me laver, effacer toutes ses souillures de sur mon corps puis aller me coucher, me laisser aller, m'endormir et avec un peu de chance... ne jamais plus me réveiller...

Moi, désespéré? Non du tout. Je suis simplement las. Las de me prostituer, las de m'affliger une punition qui ne me fait malheureusement plus vraiment effet. Je suis las de ma vie. Je souffre mais cette douleur ne me garde plus en vie, elle me sonsûme lentement et me fais sombrer. J'agonise, je me détruit, je me sali et pourtant... Je ne ressens plus rien. Et quand je regarde mes poignets, mes avant bras meurtris, je me souviens vaguement de la douleur... La seule chose qui me reste à l'esprit c'est ce liquide écarlate glissant hors de me plaies rougêatres...

Je me souviens vaguement d'une douleur aigue puis de mon sang coulant sur ma peau, abandonnant mes veines, de mes soucis fuyant mon esprit, de ma vie quittant lentement mon corps... Je sais que je ne tiendrait pas longtemps avec ce genre de traitement et c'est tant mieux. C'est d'ailleurs la raison qui me pousse à continuer... Je veux disparaitre et ma douleur n'est rien en comparaison de ce sentiment d'oubli, de cette sensation qui m'envahi en même temps que ma souffrance. J'ai vite compris une chose: quand je souffre, j'oublie leurs visages pendant quelques instants. Quelques instants qui me semblent être une douce euphorie dans ma poitrine car je n'ai pas le temps de me sentir coupable...

Je frissonne et lève les yeux vers une paire de chiffres rouillés soulignés d'un nom de rue. 35 rue beckerstreet... Je lève les yeux vers la batisse où j'habite et me sens pris de nausées. Finalement je n'ai même plus envie de rentrer, je sais déjà ce que je vais trouver à l'interieur... Je n'ai pas besoin de rentrer dans le viel immeuble pour me rappeller des rats qui y logent, de l'odeur de pisse, des cafards qui longent les murs... Mes yeux glissent sur la façade exterieur, les murs probablement blancs dans le passé sont recouverts d'une épaisse couche de crasse, un ivrogne allongé contre le mur s'est endormi, ne tenant plus qu'a un fil sa bouteille.

C'est dans ce genre d'endroit que je vis, un immeuble, sale, délabré où la drogue et le sexe ne sont qu'un commerce...

****

Bon c'est très brouillon m'enfin Smile Les fautes d'orthographe doivent pleuvoir vu que je n'ai rien vérifié XD Lool ce n'est qu'à peine le quart d'un chapitre a peine commencémais enfin j'ai bien l'intention de m'y mettre ^^

N'hesitez pas à donner votre avis dans commentaires Smile
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par bibouille le Mar 20 Nov - 9:36

J'adore ^^

A quand la suiteuh ??

_________________
Spoiler:


*~* Perverse, et fière de l'être !! *~*
avatar
bibouille
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 25
Localisation : Sous le lit !!
Genre de fictions : Appréciatrices de fanfics YAOI !! ^^
Loisirs : le YAOI ^^
Date d'inscription : 20/11/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: YAMATO Sae
Sexe: Femme
Age: 19

Voir le profil de l'utilisateur http://noire-est-la-rose.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par TetsuYaoi le Mar 20 Nov - 17:02

Euuh pour bientot!^^ Je vais m'y coller! :pp

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par TetsuYaoi le Lun 26 Nov - 11:19

[Suite que je viens d'écrire ^^]

Je frissonne et lève les yeux vers une paire de chiffres rouillés soulignés d'un nom de rue. 35 rue beckerstreet... Je lève les yeux vers la bâtisse où j'habite et me sens pris de nausées. Finalement je n'ai même plus envie de rentrer, je sais déjà ce que je vais trouver à l'intérieur... Je n'ai pas besoin de rentrer dans le vieil immeuble pour me rappeler des rats qui y logent, de l'odeur de pisse, des cafards qui longent les murs... Mes yeux glissent sur la façade extérieur, les murs probablement blancs dans le passé sont recouverts d'une épaisse couche de crasse, un ivrogne allongé contre le mur s'est endormi, ne tenant plus qu'a un fil sa bouteille.

C'est dans ce genre d'endroit que je vis, un immeuble, sale, délabré où la drogue et le sexe ne sont qu'un commerce...

Je soupire difficilement, le souffle court d'avoir d'avoir marché trop vite avec des jambes trop affaiblies par tous ces clients dans une même journée... Je glisse mes mains dans les poches de ce manteau que j'ai obtenu bien malgré moi et sens quelque chose dans celle de droite, j'espère que ce n'est rien d'important alors que ma droite tâte l'objet de ses doigts glacés avant de le sortir d'un geste tremblant. Mes yeux se plissent et je rapproche l'objet plus près de mes yeux dénudés de lunettes. Celles-ci aussi je les ai perdues...

Je déchiffre enfin les mots "Fumer tue" écrits d'une grosse écriture noire sur le petit paquet en carton, juste sous sa marque "Gauloises", les même mots que sur n'importe quel paquet de cigarettes. Je l'ouvre lentement et y trouve sans surprise une douzaine de cigarettes dont deux roulées, probablement de la drogue pour qu'un homme aussi riche prenne la peine de les rouler alors qu'il semble avoir une préférence certaine pour les gauloises blondes... Entouré de toutes ces Gauloises, un briquet en argent se trouve aussi dans le paquet. L'objet est finement gravé de deux lettres, je ne pense pas me tromper en supposant qu'il s'agit des initiales de son possesseur...

Je le fais tourner entre mes doigts et sans mon cœur faire un bond lorsque je remarque ce qui est gravé sur l'autre face du briquet... Un lion... Le dernier animal que j'aurais voulu voir... Un lion que je regrette de plus en plus d'avoir vu quand des lettres commencent à se former dans mon esprit bien malgré moi... Des lettres qui finissent bien sûr par former un mot, un nom, un souvenir que j'aurais aussi aimé oublier... "Gryffondor"... Ma première maison et ma dernière douleur...

Sont ils encore là bas ceux de mon année qui ont pu survivre à la guerre? Et y a t-il toujours cette même rivalité entre Gryffondor et Serpentard?? Et est ce que... Est ce que Malfoy s'amuse toujours à énerver tout les premières années comme tout son entourage?? Et Snape? Est til toujours aussi frid et tyrannique dans la manière d'enseigner?...

Merde et voilà que je pleure... Je renifle et ferme les yeux en essayant de penser à autre chose... Je me sens vraiment con et pitoyable...

(Bon c'est tout pour aujourd'hui lool c'est déjà pas mal hein :pp Lool dès que j'ai un peu plus avancé ce chapitre je le posterais dès que possible à la suite... Ça change de mes histoire qui partent en délire mdr m'enfin on fait avec l'émotion du moment et avec ce que nous donne l'inspiration! J'avoue avoir eu du mal avec mes autres fiction en ce moment celle-ci marche pour dire franchement les choses comme sur des roulettes! Bon ou mauvais à savoir ça hum?? hum... J'en sais rien... m'enfin on fait avec! ^^)

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par bibouille le Jeu 6 Déc - 18:36

S-U-G-O-I (s-u-p-e-r)

J'adoreuuuuh

Vivement la suiteuhhhhhhh xD

_________________
Spoiler:


*~* Perverse, et fière de l'être !! *~*
avatar
bibouille
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 25
Localisation : Sous le lit !!
Genre de fictions : Appréciatrices de fanfics YAOI !! ^^
Loisirs : le YAOI ^^
Date d'inscription : 20/11/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: YAMATO Sae
Sexe: Femme
Age: 19

Voir le profil de l'utilisateur http://noire-est-la-rose.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par TetsuYaoi le Ven 7 Déc - 15:59

Mdr rmerci merci!

Celle là aussi je vais m'y coller!^^ Je vais y arriver XD

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par bibouille le Ven 4 Jan - 19:55

Mais euh...

Sadique !!!!!!

On veut la suite nousss ^^

_________________
Spoiler:


*~* Perverse, et fière de l'être !! *~*
avatar
bibouille
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 25
Localisation : Sous le lit !!
Genre de fictions : Appréciatrices de fanfics YAOI !! ^^
Loisirs : le YAOI ^^
Date d'inscription : 20/11/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: YAMATO Sae
Sexe: Femme
Age: 19

Voir le profil de l'utilisateur http://noire-est-la-rose.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par TetsuYaoi le Dim 6 Jan - 16:12

Mdr t'inquiètes je m'y colle xD Mais j'avoue avoir un peu de mal, 20 fictions en cours >>

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par bibouille le Dim 6 Jan - 20:24

Ba Bon Courage ^^

_________________
Spoiler:


*~* Perverse, et fière de l'être !! *~*
avatar
bibouille
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 25
Localisation : Sous le lit !!
Genre de fictions : Appréciatrices de fanfics YAOI !! ^^
Loisirs : le YAOI ^^
Date d'inscription : 20/11/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: YAMATO Sae
Sexe: Femme
Age: 19

Voir le profil de l'utilisateur http://noire-est-la-rose.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par TetsuYaoi le Lun 14 Jan - 20:58

Lool merci beaucoup ^^

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par saitoo le Mer 15 Oct - 18:34

Oh je suis super content !
J'aime beaucoup cette fict. Bien qu'elle soit un simple brouillon elle est vachement bien faite. Après avoir fait tes 20 fictions en cour j'espère pouvoir lire la suite de ta fict XD. Et encore bonne chance pour tes fictions ^-^
avatar
saitoo
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 5
Localisation : où il y a du yaoi ^-^
Date d'inscription : 29/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par TetsuYaoi le Mer 15 Oct - 19:20

oooh saitoo^^

Je vais essayer de faire ça oui mdr, y'a encore du boulot pour pouvoir lier les deux bouts^^

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ta tristesse, ton silence, ma souffrance...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum