*~Tetsuyaoi~*

Chapitre 1: Réalité désastreuse...

Aller en bas

Chapitre 1: Réalité désastreuse...

Message par TetsuYaoi le Jeu 28 Fév - 18:04

PAPA POTTER


Chapitre1: Réalité Désastreuse...

-T...Tu veux un quoi?!

Harry Potter avait les yeux écarquillés par la stupeur. Il allait se réveiller, il rêvait ou plutôt cauchemardait! Non ce n'était pas possible!!

-Un câlin... S'il te plait Papa et un bisou aussi! Je me suis fais bobo à la tête...

Si, c'était possible... A son plus grand malheur ça l'était bel et bien: Son ennemi le prenait pour son père! Oh Merlin! Mais qu'est ce qu'il avait bien pu faire pour mériter une chose pareille? Il était dégoûté, il venait de sauver son ennemi et qu'est ce qui lui arrivait en retour? Que des malheurs! De plus, Harry était choqué de voir son ennemi aussi... Tendre. Il savait qu'il ne devait pas être dans son état normal mais le fait était qu'il ne l'avait jamais vu aussi expressif et que la différence de comportement était choquante. Choquante, effrayante et agaçante! Un Draco Malfoy assis sur les genoux d'un Harry Potter, toute la scène complétée par des bisous et des câlins sous le regard d'une foule d'étudiants discutant frénétiquement entre eux... Une catastrophe.

Harry soupira, le lendemain, sa journée promettait d'être tout mais surtout pas de repos! Demain la Gazette serait déjà au courant du retour en enfance, de la folie de l'héritier Malfoy et cet événement ne passerait pas inaperçu. Toute la presse raconterait avec joie l'humiliation du jeune Malfoy. Harry eut un petit sourire qui s'effaça rapidement quand une idée lui traversa l'esprit... Connaissant la rapidité dont les informations sortaient de l'école, il n'y avait aucune chance que la presse ne passe à côté de cette scène émouvante! Et même s'il avait osé croire pendant une seconde qu'il serait hors sujet, hors de l'attention de tous, il avait fallu que ce soit lui qui sauve le blondinet alors il ne pourrait y réchapper... Stupide complexe du héros...

Une fois de plus il allait attirer l'attention sur lui et cette adorable scène purement innocente serait sûrement qualifiée d'acte héroïque empli d'amour. Pitoyable. Pourquoi lui? Pourquoi lui? Pourquoi lui? Finalement il aurait peut être dû laisser le Serpentard s'écraser au sol en souriant intérieurement car le vif ne serait une fois de plus que sien. Non... Harry se maudit intérieurement, il avait beau se dire et se redire qu'il n'aurait pas dû rattraper son ennemi, la vérité lui revenait toujours avec force sous les yeux: Il n'aurait pas pu le laisser mourir par sa faute... Même s'il le haïssait, il ne pouvait tout simplement pas supporter de voir qui que se soit perdre la vie sous ses yeux. Et même si ce sentiment avait des tendances agaçantes, ce trait de son caractère le rassurait sur un point: Il ne Lui ressemblait pas, il ne réagissait pas comme Voldemort. Et puis... Pourquoi se prendre la tête? Il avait sauvé la vie de son ennemi, il allait peut être passer quelques temps en première page de multiples magazines et après?

Malfoy reprendrait sûrement rapidement ses esprits et lui en voudrait à mort... Rien qui ne puisse le changer de d'habitude. Au pire Malfoy aurait une dette de sorcier envers lui et il pourrait lui faire faire quelque chose de bien humiliant! Humiliant parce que la dette qu'il lui devrait- s'il y en avait une- ne l'intéressait pas du tout du point de vue de vie et de mort. Avec le même degré d'horreur que son ennemi, il ne pourrait supporter de savoir qu'il devrait sa vie au blond... Oh biensûr il ne s'agirait que d'un "payement" de dette et lui ne devrait rien mais tout de même... Seul le sentiment d'être encore en vie grâce à son ennemi lui donnait la nausée... Quand il y pensait, sa réaction ne serait sûrement pas loin de celle de sa Némésis... Elle serait même très proche de celle de Malfoy, certes, mais quand il saurait et serait en état de comprendre...

-Hum... Et bien ne restez pas là. Monsieur Potter vous pouvez disposer, quant à vous monsieur Malfoy, suivez nous à l'infirmerie, Madame Pomfresh va vous examiner... Le match sera bien sûr reporté.

Harry voulu protester, quand lui était allé à l'infirmerie, personne n'avait arrêté ni reporté le match mais là... Dès qu'il s'agissait de Malfoy, Monsieur le directeur des Serpents trouvait tout à fait normal d'arrêter le jeu! Il voulu insister pour reprendre son balai et continuer le match mais n'en fit rien, un simple regard de son cher professeur de potions le dissuada de tout commentaire. Un Snape en colère était tout simplement dangereux pour la santé de sa maison si ce n'était pas pour sa propre santé... (N.D.Tetsu: Si si je vous assure! Z'avez qu'à voir le coup de l'aphrodisiaque dans "Je te hais"! XD Mdr)

-Ohhh Papa ton prénom c'est Potter? Ah bon?... Euh... Je vais t'appeler comment alors?...

Harry ne répondit même pas à la question de son "fils adoptif" le regardant avec indifférence. Ses yeux se dirigèrent sur sa directrice de maison qui lui sourit avec compassion. Lançant alors un dernier regard à un Malfoy qui semblait chercher à comprendre ce qui se passait, ses yeux l'observant avec un grand intérêt, il ne se fit pas prier deux fois et se dégagea des bras du blondinet, se releva et soupira de soulagement. Bien et maintenant il n'avait plus qu'à tranquillement rentrer à son dortoir et prendre une bonne douche, l'esprit tranquille. Avec un peu de chance, peut être même que rien ne paraîtrait à la Gazette le lendemain? Comment ça impossible?! Oh et puis rien ne pouvait l'empêcher de rêver non plus!

Il s'avança donc vers les vestiaires de Quiddich alors que madame Bibine arrêtait le match. Il passa sa main dans ses cheveux, les ébouriffant un peu plus, continuant à marcher d'une démarche plutôt rapide. Il n'eut pourtant pas le temps de faire deux pas que deux bras le tiraient en arrière se posant sur ses hanches alors qu'une tête venait se déposer contre sa nuque... Harry sursauta de surprise, il se débattit quelque peu mais ses gestes s'arrêtèrent brusquement au son de la voix suppliante de son ennemi.

-Papa... Restes avec moi s'il te plait... Je veux pas rester avec le mosieur pas beau... J'ai peur...

Le brun respira un bon coup et se dégagea de l'étreinte de son ennemi sans un mot. Saleté de Serpentard retardé mental! Il ne pouvait pas réfléchir une seconde?! Tout Poudlard les observait alors ce n'était sûrement pas le moment de jouer au bébé-câlin! Non il ne pouvait pas réfléchir vu qu'il était en mauvais état, et plus il y pensait plus il se disait qu'il ne contrôlait pas ses gestes. Il savait que le blond ne gagnerait qu'à s'humilier en jouer au grand bébé mais ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir car même inconsciemment il arrivait à le tirer dans les problèmes avec lui. Il ne pouvait donc pas se fiche la honte seul? Non! Il fallait que lui aussi en bave!

Il continua donc son avancée vers les vestiaires, rapidement, sans aucun regard en arrière. Il entendit son professeur de potions essayer avec difficulté de convaincre son élève favori de le suivre à l'infirmerie mais Malfoy semblait devenu muet, Harry ne l'entendit plus du tout pendant un instant mais n'eut pas le temps de froncer les sourcils, s'interrogeant sur le soudain silence du blond, qu'un cri se fit alors entendre...

-NOOOOOOOOOON!!! JE VEUX ALLER AVEC PAPA!!! JE VEUX PAS ALLER AVEC TOI!!! Je veux... je veux... JE VEUX MON PAPA POTTER!!!

Harry s'arrêta et se retourna, ses yeux fixant avec incrédulité le blond. Merlin, si certains se demandaient encore ce qui se passait depuis un moment, ils devaient avoir eu une trèèès bonne explication sous la simple énonciation du nom "Papa Potter". Réfléchis, réfléchis... Bon il y avait tout de même un avantage à ce que Malfoy l'ai appelé hum... "Papa Potter"... Par ce fait, l'idée d'idylle entre eux deux pouvait être largement oubliée, au moins il serait tranquille d'un certain point de vue... Il ne recevrait pas de lettres enflammées ou emplies de jalousie où ses admiratrices l'accusaient de leur briser le coeur...

En effet, il avait des admiratrices et même si ce fait l'avait intimidé au début, à la longue ça en était devenu vraiment agaçant. Notamment quand la Gazette s'était plue à mettre en première page une jolie photo animée où il embrassait un garçon -très mignon au passage- au croisement d'un couloir... Il se rappelait encore de ce baiser et de sa réaction quand le journal lui avait été livré le lendemain... Dire qu'il n'avait s'agit que d'un simple gage made in the twins! Il en avait bavé à cause de ce stupide baiser... Lui qui était totalement hétéro (N.D.Tetsu:... Sans commentaire XD) s'était retrouvé en première page de multiples magazines le lendemain...

La Gazette publiait un article scandalisé où quelques lettres de lectrices avaient d'ailleurs étées ajoutées, racontant leur tristesse et leur déception face à de telles révélations où le survivant était tombé bien bas, faisant des actes ou l'"obscénité" régnait en maître... L'article du "Chicaneur", lui, ne sembla qu'à peine touché par cette révélation ajoutant même que tout le monde aurait dû s'y attendre car "La générosité du survivant et son ouverture d'esprit le poussait à donner des chances à tous ceux qui l'aimaient, sorciers et sorcières confondus". Quand au "Merlin Gay"... Et bien le magazine lui avait consacré un bon article de trois ou quatre pages le désignant comme la parfaite référence gay du moment...

D'ailleurs à chaque fois qu'il repensait à cet article, il se maudissait d'avoir été aussi bête en acceptant un stupide gage des jumeaux. S'il avait refusé ils auraient sûrement trouvé autre chose de très tordu mais cette "chose" aurait été oubliée au bout d'un certain temps et ce même si elle était parue dans la presse sorcière... Mais non, il avait fallu qu'il accepte, ne voulant pas se dégonfler, et les conséquences s'étaient fait sentir: Jusqu'à aujourd'hui -et cela continuerait probablement longtemps après- des garçons lui demandaient de sortir avec eux, ses lettres d'amours d'auteurs masculins s'étaient largement multipliées et cela sans parler de tous les nouveaux noms qu'il ne connaissait même pas et qui s'étaient désignés comme ses amants dans le "Merlin Gay"...

Mais tout ceci n'était encore qu'une infime partie de ses soucis... A chaque fois qu'il pensait être enfin tranquille, que toutes les rumeurs à son sujet avaient cessées -au minimum au sein de Poudlard- un magnifique beuglante, un article bien salé sur ses prétendues aventures ou une simple remarque cinglante de son ennemi -car il n'y avait que lui qui s'amusait autant à l'humilier et tout reprenait avec la même force que lors du premier article... Quand il y repensait d'ailleurs, il se demandait bien ce que contiendrait le prochain article dans la presse mais surtout quelle tête ferait Malfoy Senior...

Un sourire s'étira sur ses lèvres à cette simple pensée, sourire qui lui attira brusquement les foudres de son professeur de potions. Celui-ci était sur les nerfs et voir son élève sourire aussi soudainement, le regard dans sa direction ne pouvait signifier qu'une chose: il se fichait clairement de lui... Et il détestait que l'on se moque de lui... Mais alors il n'aimait vraiment pas!


Dernière édition par TetsuYaoi le Jeu 28 Fév - 18:14, édité 1 fois

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1: Réalité désastreuse...

Message par TetsuYaoi le Jeu 28 Fév - 18:05

-Potter! Bien... Puisque cette situation vous amuse tellement vous ne verrez bien sûr aucun inconvénient à accompagner monsieur Malfoy à l'infirmerie.

Harry sentit son sourire se faner aussi rapidement qu'il était apparu sur ses lèvres suite à ces mots... Accompagner Malfoy?... Mais ils ne pouvaient dons pas le laisser en paix?! Le survivant se retint de soupirer, sachant qu'il ferait alors preuve d'une grande insolence aux yeux de Snape et dirigea son attention vers sa directrice de maison. Celle-ci le regardait avec sérieux, semblant attendre sa réponse avec tout de même une petite lueur insistante dans les yeux. Se résignant alors à son sort, Harry s’approcha de son ennemi et l'attrapa par le bras, le tirant derrière lui, puis se dirigea vers l'intérieur du château.

Draco se détacha rapidement de l'étreinte de son "papa" sur son bras avant de prendre sa main avec un sourire joyeux. Harry essaya de se détacher de lui mais un regard implorant du blond le fit changer d'avis: Il n'était pas mais alors surtout pas d'humeur à supporter de nouveaux cris de sa part. Il renonça alors à toute objection face au caprice du jeune homme et le laissa lui tenir la main, au diable la Gazette! Après tout depuis quand s'intéressait il autant de l'avis des autres?!

Harry continua son chemin sans un mot, ignorant son envie de frapper un Draco Malfoy tout sourire sautillant en lui tenant la main. Il réussi tout de même -au prix d'un effort colossal - à rester calme et ils finirent par enfin arriver devant la porte de l'infirmerie, MC Gonagall et Snape sur leurs talons. Sans perdre de temps, Harry ouvrit la porte et entra dans la salle où multiples lits étaient séparés par des rideaux blancs. Il resta alors en retrait, près de la porte, tenant toujours son ennemi par la main tandis que ses professeurs le devançaient, allant expliquer la raison de leur visite à l'infirmière. Quand son professeur de métamorphose passa devant lui, il la vit sourire pendant une seconde avant que ses oreilles n'aient vent de quelques mots qu'imperceptiblement murmurés: "Vingt points de plus pour Gryffondor Potter..."

Harry eut un petit sourire puis alla s'assoire sur un des lits non loin de l'infirmière, Malfoy lui tenant toujours la main. Il écoutait ses professeurs raconter à Pomfresh tout ce qui était arrivé au blond sans un mot, attendant qu'ils le laissent enfin rentrer à son dortoir. Puis l'infirmière revint vers eux et examina le blond qui semblait hésitant mais se laissa faire. La femme lui posa quelques questions puis lui caressa la tête, lui souriant, avant de repartir parler avec les autres professeurs. Quelques secondes passèrent ainsi, pendant lesquelles Harry eut à peine le temps de laisser ses pensées vagabonder, pensant à diverses choses quand une voix s'adressa directement à lui.

-Tu sais... J'ai menti tout à l'heure... Le mosieur pas beau il me fait pas peur... Un Malfoy n'a peur de rien et de personne d'abord! Et puis en plus, il est comême gentil, c'est juste que toi je t'aime plus, mon papa.

Harry fut étonné de ces quelques mots, couronnées par une douce étreinte enfantine. Alors Malfoy se rappelait de qui il était? Il ne devait donc pas être complètement fou... Il était peut être juste retombé en enfance? En tout cas, c'est ce qui ressortait le plus des bribes de conversations qu'il avait pu entendre entre ses professeurs et Pomfresh. Il repensait aux dires de ses professeurs, aux paroles de son ennemi, essayant de trouver le véritable problème du blond en additionnant tous ces faits quand le directeur les rejoigna suivi d'un homme aux longs cheveux d'un blond aussi clair que ceux Draco Malfoy. Harry jura intérieurement quand il reconnu le père de son ennemi. D'ailleurs quand celui-ci vit leurs mains scellées il sembla sur le point de tomber à la renverse...

-Draco! Mon fils... Comment va t il? Severus pourquoi... Pourquoi tient il la main de... Potter!?

Lucius Malfoy venait de s'adresser au professeur de potion dont le regard se dirigea vers les deux adolescents au nom du Survivant. Un rictus dégoûté étira ses lèvres avant qu'il ne redirige son attention vers son vieil ami aux cheveux couleur de lune.

-Draco a pris un coup de cognard sur la tête et il semblerait qu'il soit retombé en enfance et qu'il prenne Potter pour son...

-Papa Potter, tu peux me faire un câlin?...

Harry faillit éclater de rire devant la réaction du père de son ennemi quand celui-ci vit son fils se coller contre le Survivant. Il eut alors une idée très serpentarde qui le fit sourire intérieurement: Après tout... Pourquoi ne pas montrer à papa Malfoy qu'il pouvait lui aussi être un très bon père avec Malfoy junior? Très attentionné et très... Tendre. Il se rapprocha de Draco et le pris dans ses bras, le serrant contre lui en oubliant complètement leurs mésententes pendant quelques instants. Sa main glissa sur ses cheveux clairs et commença à les caresser doucement, faisant sourire sa Némésis de joie et pâlir de rage Lucius.

L'expression de Snape n'était d'ailleurs pas si différente de son ami, il était encore plus énervé que lui... Saleté de Potter! Lui qui n'avait pas arrêté de se plaindre à chaque fois que Draco le touchait à peine quelques minutes plutôt semblait avoir bien soudainement changé d'opinion... Il avait vraiment l'impression d'avoir James en face de lui en cet instant et cette impression lui était des plus désagréables... Il était clair que ce sale garnement trouvait des plus amusant de jouer avec les nerfs de Lucius, tellement amusant qu'il en oubliait toute rivalité... Il essaya tout de même de pas perdre son calme et repris rapidement son masque d'impassibilité avant de rediriger son attention vers Malfoy senior et de lui répondre d'une voix méprisante emplie de reproche dirigée vers le Survivant.

-Voilà je crois que c'est encore plus clair comme cela...

Mais bien sûr, aucunement impressionné par le ton de son professeur mais plutôt amusé, Harry continua avec encore plus de force son petit manège, serrant contre lui le blond et lui caressant les cheveux. Il poussa même la provocation jusqu'à l'embrasser sur la joue en lui murmurant des mots doux. Gestes qu'il regretterait sûrement par la suite mais en cet instant rien ne lui importait plus que de pousser à bout les deux hommes en face de lui.

-Mais biensûr mon choupinet... Papa Potter va te faire de grooos câlins et même des bisous tiens!

-Et même des bisous sur la bouche?...

-Et même des bisous sur la b-quoi?!Mais t'es malade?! Hum... Je veux dire... Non... C'est pas bien les bisous sur la bouche c'est pour les hum... Grands... Comme pour les bisous ... Sur les fesses tiens! Demande au monsieur pas beau!

Harry affichait un sourire diabolique, il était sur le point d'éclater de rire... Il fallait dire que les têtes qu'affichaient Snape et Lucius Malfoy étaient excellentes en ce moment! Oh Merlin comme il avait toujours rêvé de les voir avec ces expressions horrifiés sur le visage... Oh que c'était hilarant! Il était vraiment fier de lui... Malfoy était complètement manipulable et naïf, vraiment trop amusant... D'ailleurs il eu beaucoup de mal à ne pas laisser sortir la boule de rire en travers de sa gorge quand le blond voulu s'informer à propos des "bisous sur les fesses" auprès de Snape. Il se contenta difficilement de sourire joyeusement, retenant avec peine son envie de s'esclaffer sous le nez des deux hommes, surtout quand son professeur de potions essaya d'échapper à la question de son filleul, essayant par tous les moyens de changer de sujet.

-Bon, trêve de plaisanteries, allons dans mon bureau, nous verrons comment agir en conséquences des dégâts sur Draco... J'ai bien l'impression que nous n'en avons pas que pour une petite journée ou semaine monsieur Malfoy et c'est pour cela que je vous ai aussi rapidement fait appeler...

Dumbledore, près de la porte de l'infirmerie, les regardait avec son éternel sourire bienfaiteur, attendant que tous le rejoignent. Le père de Draco était furieux face à cette nouvelle mais ne le montra pas, restant impassiblement froid, Snape était lui aussi remué intérieurement mais se contentait de garder ce même masque méprisant qu'à son habitude. MC Gonagal et Pomfresh semblaient désolées. Quant à Harry, et bien celui-ci perdit brutalement son envie de rire face à cette révélation. Ca ne sentait pas bon pour lui, mais alors pas bon du tout!

-Bien...suivez moi. Harry tu viens avec nous...Draco ne voudra pas se séparer de son "Papa Potter".

Harry hocha de la tête, cette situation l'agaçait de plus en plus mais il fallait avouer que mis à part son nouveau titre de "Papa Potter", le contexte était des plus amusants: Pour la première fois il pouvait royalement énerver Lucius Malfoy et cette situation le faisait plus que sourire. Surtout quand Snape s'ajoutait à l'addition avec la même rage perceptible derrière son masque de froideur.

Il se leva donc du lit où il s'était assis un peu plus tôt et tendit sa main à son ennemi. Celui-ci bondit sur ses jambes avec un grand sourire et pris la main de son "Papa Potter" sous le regard glacial de son vrai père. Continuant joyeusement son jeu de provocation, Harry lui sourit de toutes ses dents avant de tirer Draco avec une douceur et une tendresse totalement contrôlée jusque près du directeur. Le vieil homme lui sourit malicieusement avant de sortir de la pièce, suivi par les autres.

Ils arrivèrent rapidement près de son bureau après avoir passé la gargouille de pierre. Le mot de passe, "Barbe à Papa", fit grimacer Malfoy senior et quand Harry, se souvenant du mot de passe de la veille (qui n'était autre que paillettes citronnées), dirigea son regard vers le directeur voulant savoir s'il n'avait pas fait exprès de mettre ce mot de passe avec l'intention de légèrement provoquer le blond, celui-ci ne lui adressa qu'un mystérieux sourire. Ils entrèrent alors dans son bureau et s'installèrent alors que le directeur faisait apparaître par magie quelques tasses devant chacun. Après que tous soient servis en thés, cafés -lait pour Draco- le directeur s'adressa à Pomfresh, lui demandant quand le blondinet serait enfin remis de son retour en enfance.

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1: Réalité désastreuse...

Message par TetsuYaoi le Jeu 28 Fév - 18:09

-Draco Malfoy a reçu un bon coup de cognard, je l'ai examiné et aucune hémorragie, aucun vrai dommage n'a lieu dans sa boîte crânienne. Par contre, ayant reçu un choc, il devrait se remettre mais la durée où il va rester dans cet état m'est inconnue. Nous ne pouvons savoir quand il va redevenir disons... Normal. Son état est instable, il peut même rester toute sa vie avec l'âge mental d'un enfant de six ans. Son cerveau l'a fait retomber en enfance et Draco semble se plaire dans cette situation: Aucun soucis, aucune pression, une existence insouciante. Draco devait sûrement être stressé à propos de quelques événements, choix et son esprit ayant trouvé la paix ne veux pas la laisser passer aussi facilement. Je suis désolée de vous annoncer qu'aucune potion ni aucun sortilège ne peut le remettre dans son état normal. Il doit avoir envie de grandir de lui-même pour que tout son univers redevienne celui de ses quinze ans et ce, avec stabilité.

Un lourd silence suivit cette déclaration. Chacun réfléchissait aux révélations de l'infirmière. Draco ne pouvait revenir à son état normal que s'il avait véritablement envie de grandir...Mais il était évident qu'il le voudrait! Un Malfoy avait toujours envie d'aller de l'avant et ce, dès son plus jeune âge. C'était dans son sang. Mais alors qu'est ce qui le retenait? Des soucis... Une trop lourde pression... Au souvenir de ces mots Lucius sembla enfin comprendre et ne fit aucun commentaire, Severus avait lui aussi compris et gardait le silence. Mac Gonagall était impassible et rien en son expression ne trahissait le fond de sa pensée. Dumbledore les observait calmement par dessus ses lunettes en demi-lune, quant à Harry...

Il était tout simplement intrigué et interrogateur face à cette révélation. Malfoy, avoir d'autres soucis que de savoir comment il s'habillerait le lendemain, de quelle marque serait son nouveau balai, de surveiller sa ligne -car Harry était persuadé qu'il devait la surveiller vu ce qu'il avait vu dans son assiette- ou encore quelle crème il mettrait sur sa peau pour qu'elle soit absolument parfaite...? Malfoy avoir de VRAIS problèmes? C'était peu probable mais à moins d'avoir de sérieux problèmes mentaux, ça devait sûrement l'être pour qu'il ne veuille plus grandir et faire face à la réalité...

Malfoy avait donc de grands soucis, à faire des choix difficiles lourds de conséquences... Certes, mais et lui qu'avait il à faire dans tout ça? Il n'arrivait pas à comprendre... Plus il réfléchissait et tournait, retournait la situation dans tous les sens, plus elle lui semblait compliquée... Il ne comprenait pas pourquoi il avait fallu qu'il soit encore impliqué dans une affaire, une situation aussi tordue. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi son ennemi l'avait choisi, lui. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi Malfoy...

-Mais je ne comprends pas quelque chose... Pourquoi Malfoy me prend, moi, pour son père? Je veux dire... Vous avez dit qu'il était retombé en enfance alors s'il a juste fait, disons, un bond dans le passé il devrait se souvenir de ses parents et de son entourage non?

A son plus grand étonnement, Lucius sembla d'accord avec lui et attendait aussi une réponse, regardant Pomfresh. Celle-ci ne pris même pas le temps de réfléchir, ayant déjà fait ses conclusions sur l'état du jeune Malfoy un peu plus tôt. Elle but une gorgée de son thé avant de reprendre ses explications, s'adressant directement à Lucius plutôt qu'à Harry.

- Le fait est qu'en la personne de Potter, Draco a tout de suite été touché. Peut être le fait qu'il l'ai sauvé y est pour quelque chose, peut être était ce parce qu'il était le premier qu'il ai vu en ouvrant les yeux... Je ne sais pas laquelle de ces deux hypothèse est la bonne, peut être les deux le sont mais ce n'est certainement pas que cela. Il y a beaucoup plus, des sentiments plus profonds pour que Draco en soit arrivé à prendre Potter pour son père. Il devait ressentir une certaine admiration, un certain respect envers Potter. Et ce, dénué de tout sentiment proche du fanatisme, il ne devait pas non plus considérer le titre de survivant comme très important. Peut être même qu'il hum...

L'infirmière sembla rechercher ses mots pour ne pas choquer le père du concerné ainsi que l'appelé papa Potter qui l'observaient tous deux avec intérêt et dégoût pour l'un, surprise pour l'autre. Elle soupira et repris.

-Peut être même qu'il ne haïssait pas Potter... du moins pas totalement. Je pense que derrière toute cette rivalité, cette haine qu'il lui exprimait, il devait tout de même... l'apprécier. Mais biensûr, cela, il devait le renier, il devait tout faire pour ne pas l'accepter... Son retour en enfance l'a laissé exprimer des sentiments qu'il ne voulait pas laisser transparaître ou qu'il ne voulait pas du tout accepter. Je pense aussi qu'il devait avoir inconsciemment avoir assez confiance en sa personne et que ce sentiment s'est accentué avec le fait qu'il l'ai sauvé... Sa confiance en lui maintenant est impressionnante... Il lui fait plus confiance qu'à quiconque. Encore plus confiance qu'en tout son entourage...

Malfoy ne pas le haïr mais plutôt... l'apprécier?! Malfoy lui faire confiance?! Malfoy touché par lui?! Malfoy l'admirer?! Malfoy avoir des sentiments plus profonds que sa haine?!

Harry avait affreusement mal à la tête... Il avait du mal à assimiler tout ce qu'avait dit l'infirmière -d'ailleurs celle-ci s'était tue- les laissant lui et Lucius assimiler toutes ces nouvelles-, mais il avait aussi terriblement du mal à croire à tout ce qu'il venait d'apprendre... Que Malfoy le prenne pour son père était déjà quelque chose d'illogique mais que ce fait ne soit pas le fruit du hasard de surplus le laissait complètement ébahi. Malfoy l'avait donc vraiment choisi, lui, car il l'"appréciait" inconsciemment?! Pomfresh devait avoir fait une erreur, il était impossible que Malfoy ne ressente ne serait-ce qu'un peu de sympathie envers lui, il le haïssait et les choses étaient parfaites ainsi. C'était un fait immuable.

En même temps... L'infirmière avait parlé de son incapacité à accepter ses sentiments, ajoutant qu'il faisait même tout pour les renier, et cette information avait rendu ses dires beaucoup plus réalistes en prenant compte de la fierté de Malfoy... Et justement c'était ce qui faisait légèrement douter Harry. Légèrement mais alors très légèrement parce que cette information était tout de même très surréaliste. A vrai dire, il ne savait que penser, la femme avait affirmé que son ennemi ne le haïssait pas vraiment et pour dire vrai, cela ne lui avait pas déplu mais plutôt -à son plus grand étonnement- fait plaisir, pourtant imaginer autre chose que de la haine envers le blond était beaucoup trop difficile et nouveau pour qu'il puisse ne serait-ce qu'y songer... Oui, il valait mieux garder en tête que immuablement Malfoy le détestait et que c'était réciproque.

-Dis... T'es un homme ou une femme?

Harry fronça les sourcils, sortant de ses pensées, quand il remarqua que son "fiston" parlait à son vrai père... Celui-ci s'était littéralement crispé face à la question du blondinet et était vraisemblablement plus que honteux du comportement ainsi que de la question de son fils. Un homme ou une femme?! Non mais quel était ce genre de question?! Harry dû une fois de plus serrer les dents pour ne pas éclater de rire, la tête de Lucius Malfoy était excellente! Surtout quand il avait feint pitoyablement l'impassibilité, sa rage étincelant avec force dans son regard, avant de répondre d'une voix froide à en glacer le sang qu'il était un "homme et que c'était une question pitoyablement stupide".

Mais là n'était pas tout... Ce qui avait finalement provoqué le rire du brun fut la réponse de sa Némésis... Celui-ci avait semblé intrigué par la remarque cinglante de son vrai père et avait réfléchi pendant un instant avant de l'observer longuement, tournant autour de lui... Puis il s'était soudainement arrêté et s'était posté en face de lui.

-Menteuuuuuuse t'as des cheveux longs et en plus tu porte une robe et en plus... Mais je comprends pas pourquoi tu mens... T'es une belle fille... J'aurai même voulu être ton amoureux si t'avais pas été aussi vieille...

Lucius qui portait sa tasse de thé aux lèvres recracha toute sa gorgée... sur le visage de Draco. Un nouveau silence s'installa dans la pièce où père et fils se fixaient du regard, l'un choqué d'avoir été arrosé, l'autre choqué de s'être aussi mal comporté en public, littéralement humilié à dire vrai... Tous deux étaient silencieux, assimilant ce qui venait de se passer au rythme d'une tortue. Puis soudain Lucius toussota avant de sortir un petit mouchoir en soie pour s'essuyer les lèvres. Draco le regarda faire, sans un mot, le visage toujours trempé, avant de tirer une moue boudeuse et d'aller s'assoire à côté son Papa Potter.

Celui-ci riait à gorge déployée sous le regard amusé de Pomfresh, MC Gonagall, Dumbledore et sous le regard méprisant de Snape... Quand le blond vint à ses côtés, il eut une folle envie de le laisser dans cet état et de prendre une photo de sa tête dégoulinant de thé pour l'afficher dans tout Poudlard mais n'eut pas le temps d'exécuter son plan que son professeur avait déjà jeté un sort de nettoyage sur le visage du jeune homme... Vraiment... Le professeur commençait à trop bien le connaître... Si bien que ça en devenait effrayant... En même temps, celui-ci avait déjà dû subir tous les stupides tours de James Potter alors l'effet de surprise sur ce genre de situations ne pouvait avoir lieu vu que le défunt Gryffondor s'était toujours amusé à en profiter sur sa personne.

Oh que oui... Ce mauvais coup ne pouvait encore moins avoir lieu vu qu'il avait déjà été expérimenté sur sa personne dans le passé... Il se rappelait encore quand un stupide Poufsouffle lui avait craché par accident toute une gorgée de Bière au beurre au visage et que ce stupide Potter senior avait pris discrètement une photo... Oh que oui il s'en souvenait! Il se rappelait encore des sarcasmes sur son passage et de sa rage à chaque fois qu'il avait essayé de déchirer tous les poster sur les murs de Poudlard, le représentant en piètre état, le visage trempé... Il se rappelait de son horreur quand il avait compris qu'il ne pourrait décrocher toutes les photos, étant toutes fixées par un sortilège d'Hebdoglue... Une semaine... Une semaine que ses photos avaient passé sur ces saletés de murs!

-Hum... Messieurs Malfoy s'étant tous deux rassis je vais répondre enfin à votre dernière question monsieur Potter... Et bien Draco Malfoy semblerait avoir effacé de sa mémoire presque tout le monde et ne se rappelle de personne. Il ne lui reste que ses sentiments à l'égard de chaque personne qu'il a connu. Enfin pour quelques personnes seulement... J'ai déjà eu le même cas que lui avec une sorcière adulte et elle avait effacé de sa mémoire toutes les personnes qui avaient été source de soucis... Donc si je me référencie à ce cas, ne le prenez pas mal monsieur Malfoy, mais je crois que vous avez du lui mettre trop de pression pour quelque chose car il semblerait que votre fils ai totalement oublié votre personne. Nous avons d'ailleurs pu le constater... Il semblait vous rencontrer pour la première fois et vous a même demandé votre sexe... Quand à vous, Severus, je l'ai entendu parler de vous avec Potter un peu plus tôt et il disait vous apprécier, j'en conclu donc que malgré le fait que vous n'ayez pas véritablement passé de temps avec lui, il se souviens de vos anciens rapports. Vous êtes son parrain si je me souviens bien?

-En effet.

Snape avait répondu d'une voix où son soulagement transparaissait légèrement: Alors son filleul se rappelait de lui? Il sourit intérieurement, cette nouvelle lui faisait vraiment plaisir et savoir que Draco se souvenait toujours de lui et ressentait d'aussi bons sentiments, contrairement à son propre père lui faisait chaud au coeur... Mais enfin... Il fallait avouer que Lucius avait cherché ce qui lui arrivait maintenant. S'il n'y avait pas pensé avant et bien maintenant il savait très bien que son fils subissait trop de pression et stressait par sa faute. Et le pire était qu'il avait eu pas mal d'indices avant qu'il n'en arrive à la solution radicale, à savoir:totalement l'effacer de sa mémoire...

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1: Réalité désastreuse...

Message par TetsuYaoi le Jeu 28 Fév - 18:10

Entre les fièvres inquiétantes les lendemains de leurs discussions sur toujours et éternellement le même sujet, les tremblements de ses mains quand il écrivait ses devoirs et ce juste après la lecture du courrier matinal... Sans oublier la fois où il l'avait vu sortir des toilettes, les yeux rougis par les larmes juste avant qu'ils ne reperdent toute preuve démontrant qu'il aie pleuré: il s'était bien sûr jeté un sort d'Impassibliato pour cacher tout soupçon sur son état intérieur. Oui, tous ces faits démontraient clairement que Draco n'allait pas bien, était stressé, Severus jugeait qu'il n'était même pas surprenant qu'il en soit arrivé à oublier Lucius... D'ailleurs celui-ci aurait dû comprendre tous ces signes de détresse ou, s'il avait fait exprès de les ignorer, d'y penser et vraiment réfléchir à ce qui pourrait être le mieux pour son fils au lieu de ne faire qu'obéir au Lord Noir...

Harry ne disait rien, les nouvelles révélations de Pomfresh avaient fini par l'achever. Snape, le parrain de Malfoy?! Déjà qu'il avait été surpris quand le jeune homme lui avait dit trouver "gentil" le professeur de potions un peu plus tôt... Maintenant il apprenait que Malfoy ne se souvenait de rien concernant les gens qu'il connaissait mais se rappelait de ses sentiments envers eux... Et qu'est ce que le blond lui avait dit un peu plus tôt? Il lui avait dit qu'il... Qu'il... Qu'il l'aimait plus que Snape?! Oh Merlin que sa tête tournait... Encore, le fait qu'il apprécie Snape ne l'avait pas choqué au point d'en tomber à la renverse: il était le préféré de son directeur de maison et semblait toujours en accord avec lui mais qu'il l'apprécie, lui, plus que Snape au point de l'avoir choisi pour être son "père"...

-Merci Pompom pour vos explications, Harry je crois que tu peux y aller... Draco? Tu veux aller avec lui ou tu restes avec nous?

-Hein? Euh... Avec mon Papa Potter! (N.D.Tetsu: C'est à peine si je mets pas le smiley n.n à chacune de ses phrases XD mdr)

Harry sentit sa joie redescendre aussi rapidement qu'elle était montée. Il avait pensé être enfin libre et comme par hasard, il avait fallu que Dumbledore lui mette Malfoy sur le dos... Il soupira, sortit du bureau du vieil homme -Malfoy sur les talons- et se dirigea vers la grande salle. Le blond essaye de lui prendre la main mais il la lui refusa tout simplement, la mettant dans sa poche. Le Serpentard n'insista pas longtemps -fierté Malfoyenne?- marchant à ses côtés sans un mot, le visage étrangement impassible. D'ailleurs, en voyant cette expression sur son visage, Harry cru un instant avoir retrouvé son ennemi dans son état normal mais à peine eut il le temps de prononcer son nom que celui-ci lui souriait joyeusement avant de prendre son bras et poser sa tête contre la sienne...

Le rejettent sans aucune tendresse, Harry accéléra son avancée vers les portes de la grande salle, espérant que le blond ne fasse pas quelque chose qui puisse le mettre encore plus en mauvaise position qu'il ne l'était déjà. Leur petite scène émouvante était déjà difficile à avaler alors il n'avait sûrement pas besoin qu'il en rajoute une couche! Ils finirent enfin par arriver devant les grandes portes et Harry s'arrêta avant de porter son attention vers un Serpentard boudeur.

-Voilà, maintenant je vais t'expliquer quelque chose Malfoy... Derrière la porte, il y a une grande salle avec quatre tables... Moi je vais aller à la mienne où mes amis sont et toi tu va aller à la tienne okay?

Aucune réponse. Le blond lui faisait clairement la tête, et ne lui accordait aucun regard, lui tournant délibérément le dos. Harry sentit ses poings se serrer, il n'était pas mais alors pas du tout d'humeur à supporter un des ses nouveaux stupides caprices! Il soupira et tira le blond par le bras, le tournant pour qu'il lui fasse face mais celui ci se dégagea et se retourna encore une fois. Soupirant une nouvelle fois pour ne pas perdre patience, il le contourna pour se retrouver devant lui mais le jeune homme, boudeur, baissa la tête. -MAIS PUTAIN MAIS QU'EST CE QU'IL Y A ENCORE MALFOY?!!

Le blond avait sursauté au cri de son papa Potter et avait brusquement levé les yeux vers lui, une lueur apeurée dans ses yeux. Harry, lui, le fixait avec colère. A bout de nerfs il avait crié, ça y était, il n'en pouvait plus! Il était dépassé par toute cette situation, il était las d'être toujours la principale cible des problèmes et n'était sûrement pas d'humeur à supporter les caprices d'un mec avec six ans d'âge mental, surtout quand le mec en question n'était autre que son ennemi. Néanmoins, sa colère s'estompa rapidement, laissant place à l'agacement mêlé à la culpabilité quand il vit quelques larmes perler de deux orbes d'argents...

Rapidement, plusieurs sentiments se mêlèrent à ceux là: la surprise, le malaise, l'impuissance... Il n'avait jamais vu le blond pleurer et l'effet était vraiment étrange, il se sentait terriblement mal. Il ne savait comment réagir et hésitait à le consoler. Sa main se rapprocha de son visage puis recula comme électrifiée, il ne pouvait tout de même pas consoler Malfoy, pas son ennemi! Puis elle se rapprocha une nouvelle fois mais resta suspendue en l'air. Non, il ne pouvait pas, définitivement pas... Et si quelqu'un les surprenait?! Il y aurait encore de nouvelles rumeurs et puis...

Non, il le savait ce n'était qu'un prétexte, le vrai problème était qu'il n'arrivait et n'arriverait probablement jamais à laisser de côté leur rivalité. Il l'avait fait un peu plus tôt face à Lucius Malfoy mais ce n'était pas la même chose... Il avait tout simplement utilisé Malfoy pour provoquer son père et s'amuser de sa réaction... Maintenant qu'il y repensait, ce qu'il avait fait était vraiment égoïste... Lui qui critiquait toujours les et pour leurs stupides plaisanteries et manipulations purement emplie de méchanceté, en cet instant il se sentait encore pire qu'eux...

-T...Tu me détestes... Et en plus tu cries sur moi... C'est parce que je suis méchant c'est ça? Papa Potter tu veux plus de moi?... Tu m'aimes plus?... Dis moi... Pardon Papa je voulais pas être méchant mais me laisse pas tout seul...

Que dire à propos de ce qu'il ressentait en cet instant? Et bien, il se sentait tout bonnement pitoyable. Mais quel idiot il était! Mais quand est ce qu'il réaliserait il n'avait pas Malfoy devant lui mais un gamin de six ans?! Très franchement jamais, probablement jamais... Mais il devait essayer. Il devait faire un effort ne serait-ce que pour épargner à ses oreilles les cris d'un bambin. (N.D.Tetsu: Qui a crié ordure?? XD Bah vi fallait pas s'attendre à ce qu'il le bisouille...)

Il soupira mais ne répondit rien et lui tendit un mouchoir. Le blond s'essuya les yeux avant de se moucher, sans un mot. Harry fut d'ailleurs surpris de constater que le jeune homme n'avait pas insisté... Il s'attendait à cris et larmes mais non... Le blond s'était calmé aussi rapidement que ses larmes avaient coulé sur son visage... Lunatique? Non, il ne pensait pas... Mais alors pourquoi? Malfoy était donc déjà aussi fier à l'âge de ses six ans? Harry ne put s'empêcher d'être surpris: après tout, même si c'était Malfoy qui se trouvait en face de lui et qu'il ne pleurait sûrement pas facilement, il avait avant tout un enfant devant lui, il n'avait que six ans mentalement... En fait quand il y pensait, il avait Malfoy tel qu'il était neuf ans auparavant.

Et justement c'était ce qui était intriguant... Malfoy ne pleurait il presque jamais étant enfant? Quand il l'avait vu bouder, il n'avait eu aucun mal à reconnaître le Malfoy pourri gâté de ses pensées et ses larmes l'avaient peut être surpris mais sûrement pas autant que son soudain calme... Impassible. Il avait sûrement dû subir une forte pression même enfant sur son comportement et sa façon de se tenir pour qu'il soit aussi rapidement calmé. Vraiment, il avait sûrement reçu une éducation des plus strictes pour se comporter avec autant de maturité et de fierté... Harry sentit un doute l'envahir: Et si... Et s'il ne s'était fait que des idées sur la parfaite enfance et existence du blond? Peut être n'était il pas aussi heureux et entouré qu'il ne l'avait pensé?... Gâté certes, il avait tout ce qu'il voulait... Mais heureux? Aimé?... Pourquoi cette peur de la solitude alors?

Oh et puis pourquoi il s'en souciait tout d'un coup? Après tout il s'en foutait et puis il devait se tromper. Malfoy était une pourriture bien gâtée, un sale gamin qu'il haïssait et même s'il avait eu une enfance malheureuse qu'est ce que ça pouvait bien lui foutre? Lui ne s'était pas gêné pour se moquer de lui et du fait qu'il n'aie pas de parents alors pourquoi, lui, aurait il ne serait-ce qu'un peu de compassion? Il s'était toujours bien fichu de son passé, de son présent comme de son futur alors ça ne changerait pas maintenant. Oui, ça aussi c'était un fait immuable et ça le resterait...

oOo/HPDM\oOo Dans les coulisses (Héhé XDD)


Draco: ... Je suis H.U.M.I.L.I.E!! Sale perverse mentale!! Pourquoi moi?! POURQUOI?!!! Pourquoi pas... Potter tiens!
Harry: MERCI!! Non c'est toi et c'est bien comme ça! Pff sale idiote de blondinette!
Tetsu: Hum... Du calme... Et Harry? Ce n'est pas la peine de m'insulter! d'abord je suis brune et en plus c'est pas toi qui en bave alors.
Harry: Mais de quoi tu parle? Je parlais de Malfoy moi.
Draco: oO AbOmInAtIoN!!! Espèce de tordu mental! De dingue dégénéré du cerveau!
Harry: Hum... Excuuuuse moi mais c'est pas moi qui ai six ans d'âge mental en attendant! Et en plus tes répliques sont de plus en plus pitoyables... On dirait Titeuf... -
Draco: Ti-quoiiiii?? Tu me traites de petite omelette!
Tetsu: ... (rigole toute seule dans son coin) Hum... (se calme...) PWAHAHAHAHAHAHAHA (Ah non...) HUHUHUU HAHAHA (A éclaté de rire sous le nez de Dray... u.u)
Draco: Imbécile pourquoi tu rigoles?! Si on t’avait traité d'omelette devant tout le monde tu aurais moins rigolé!
Harry: Pfff... Quand est ce que j'ai parlé d'omelette?! Draco: Ca ne sert à rien de nier Potter!!! Je te hais espèce d'imbécile!! Espèce de ... de... de patate minuscule!
Harry: oO ... (Graaaaaaaand silence) ... Hum... ... C'est l'insulte la plus pitoyable de toute ma vie... Et à insulte pitoyable je vais répondre pitoyablement: Sale grosse omelette.
Draco: OO !!! AAAAAAAAH!!!! Nooon je ne suis pas GROS!!! Comment as tu osé m'insulter aussi cruellement?! Je ne suis pas une GROSSE OMELETTE!!!! Je suis grand pas gros.
Harry: ... XDD Ah parce que c'était ça qui t'as dérangé?! C'est le fait d'avoir été traité de gros?! Ok... Et si je te dis que tu es l'omelette la plus sexy que j'ai jamais rencontré hein?
Draco: Hum... Une partie me convient mais il reste tout de même un problème... JE NE SUIS PAS UNE OMELETTE IMBECILE DE PATATE!
Tetsu: Sans commentaire... Si j'avais un jour pensé que Draco serait à court de répliques... u.u Bah... Ne lui en voulons pas... Ca doit être le retardement mental qui fait effet...

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre 1: Réalité désastreuse...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum