*~Tetsuyaoi~*

Les fics de Mai-lynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les fics de Mai-lynn

Message par Mai-Lynn le Dim 23 Mar - 17:20

Je vous mets un résumé de mes fic's, j'espère qu'elles vous plairont ! Gros bisous !
Mon jeune inconnu [ Terminée ]: Hitoshi est le fils d'un grand magnat des affaires, il a 25 ans et plait fortement à la gente féminine...et masculine. Il dirige un restaurant chinois dans le quartier de Soma. Le soir, quand il n'a pas beaucoup de client, il s'assoit près de la fenêtre et laisses ses pensées divaguées. Mais un soir, sa contemplation du paysage est remise à plus tard lorsqu'un jeune inconnu s'évanouie dans la rue.

Pourquoi c'est si dur [ en cours ] :"Si vivre était si dur, pourquoi suis-je né ? Je m'appelle Kilian Baudring. Depuis mes 12ans, je suis trimballé de centre en centre jusqu’à ce qu’une famille daigne vouloir de moi. Je ne me fait pas de fausse idée, le séjour risque d’être cours chez les Deuchet, pourtant… ma vie prend une autre envergure le jour où je le rencontre LUI. Beau, populaire, le destin s’acharne sur nos rencontres hasardeuses…"
Beauté Innaccessible [ En cours ] " Je n'étais rien, tu étais tout. Tu ne voulais pas m'aimer, pour ne pas souffrir lorsque tu partirais. Tu n'étais qu'un égoïste, une personne froide, une beauté innaccessible. Pourtant je t'ais obligé à changer...Peut-être n'aurais-je pas dû ? Peut-être avais tu raison..."

A Beautiful Lie [ en cours ] : It's a beautiful lie...It's a perfect denial...Such a beautiful lie to believe in...So beautiful, beautiful it makes me...
C'est un magnifique mensonge...C'est le dénie parfait...Un mensonge si magnifique en lequel croire...Si magnifique,magnifique il me consacre...

Peur De Toi [En cours] : Mélanie Guilliet est une jeune journaliste prometteuse...Prometteuse car aucun de ses articles n'a encore été reconnu, l'obligeant à rester dans l'annonimat. Mais un jour, elle reçoit un courrier d'un certain Zacharie Stills, admirateur de son article sur le grand écrivain célèbre Alexander Woodman. Il lui dit alors que malgré l'exellence de son papier, elle a oublier une époque de la vie d'Alexander, et cette époque, il va lui raconter...
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fics de Mai-lynn

Message par TetsuYaoi le Dim 23 Mar - 17:50

C'est sympa^^

Tu peux les poster ici aussi?

_________________
avatar
TetsuYaoi
*~Tetsuyaoi~*
*~Tetsuyaoi~*

Féminin
Nombre de messages : 1336
Localisation : Paris [75] Yep ThE CaPiTaLe!!
Genre de fictions : YAOIIIIII
Loisirs : Ecriture, danse, lecture, montages videos, musiques, amis...
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Atsuichi Kiru
Sexe: Homme
Age: 23ans

Voir le profil de l'utilisateur http://tetsuyaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fics de Mai-lynn

Message par Mai-Lynn le Sam 29 Mar - 21:18

TetsuYaoi a écrit:C'est sympa^^

Tu peux les poster ici aussi?


Oui, si tu veux, tu voudrais laquelle en premier ??

Sachant que Mon jeune inconnu est ma première donc le début est pas terrible lol.

Bisous
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fics de Mai-lynn

Message par Utopia le Dim 30 Mar - 23:50

Bah moi tu sais j'ai publié Invitation Au Voyage ici, c'était ma première, pas terrible non-plus, mais en fait c'est pas si mal parce que quand tu mets tes débuts, si les lecteurs accrochent, quand ils vont lire le reste sur ton blog ils sont agréablement surpris en remarquant l'évolution de ta façon d'écrire ^^

PS: Inaccessible s'écrit avec UN SEUL "N".

_________________

Les fictions d'Utopiα
Team Chou No Tsuki
avatar
Utopia
Premier Ministre Sushi

Féminin
Nombre de messages : 1706
Age : 33
Localisation : Tours, France
Genre de fictions : fictions originales
Loisirs : GLANDER!
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Téotahi Ariiheiva
Sexe: Homme
Age: 20 ans

Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.trivial-love.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fics de Mai-lynn

Message par Mistress SM le Lun 31 Mar - 15:37

Mdr Uto! Y a d'autres fautes! AnonYmat. Mais bon, passons! ^^ Perso, je crois que je préfererais Peur de toi.

_________________

http://flow-addicted.blogspace.fr/
avatar
Mistress SM
Député Sushi

Féminin
Nombre de messages : 1166
Age : 26
Localisation : Devant un film de Sho et de Subaru!!
Genre de fictions : Du genre YAmete Oshiri ga Itai!!
Loisirs : Ecrire Blind confidence
Date d'inscription : 03/06/2007

Fiche RPG
NOM & prenom: Sho Borabora
Sexe: Homme
Age: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur http://blind-confidence.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:21

Allez Hop, je vais publier mon jeune inconnu...Par contre je pense que les premiers articles contiendront pas mal de fautes...Je suis vraiment désolé Smile

Chapitre 1

La nuit était déja bien avancée. La pluie battait très fort, si bien que l'on entendait les gouttes marteler les vitres des maisons dans un fracas assourdissant. Personne ne sortait par ce temps, habituellement...Habituellement.


Dégoulinant, un jeune homme blond marchait sur le trottoir. Ses vêtements étaient en lambeaux, et il marchait d'une démarche trainante, comme s'il était soumis à une douleur physique. Plus il marchait et plus il fatiguait, s'afaissant peu à peu.


Hitoshi Komero était un jeune homme de 25 ans. Il venait de reprendre la succession de son père, dans le restaurant familiale de cuisine japonaise. Il était grand, vers les 1m85, Brun, les yeux noirs. Il avait un air mystérieux qui lui valut tant de fois l'adulation des femmes et des hommes.
A la fermeture du restaurant, Hitoshi avait pour habitude de se mettre à sa fenêtre, et de comtempler l'avenue tranquille de Soma, Quartier de Tokyo. Assis devant sa fenêtre, regardant la pluie tomber à grosse goutte, c'est la qu'il le vit.


Le sommeil...dormir...Cela faisait si longtemps....


Hitoshi regardait ce jeune homme marcher. Hitoshi ne voyait pas son visage, cahé sous ses cheveux dégoulinant, alors il se perdit dans la comtemplation de son corps. Tout à coup, il vit le jeune inconnu tomber par-terre. Il attendit quelque minutes, mais le jeune homme ne se relevait toujours pas.

Pris d'un élan, il sortit en courant à la rencontre de ce jeune homme malade.
-Monsieur, Monsieur réveillez-vous, tentat-il désespérement

Devant la non réponse de l'inconnu, il décida de le porter dans sa maison afin d'y appeler un medecin.
Il n'eut pas de mal à le trainer jusqu'à la chambre d'ami.

-Il doit surement être un SDF, et ne pas avoir mangé depuis longtemps pour être dans cet état là...pensa Hitoshi
Il décida de lui enlever ses vêtements trempés, en lui laissant son boxer. Puis il le coucha dans le lit. Il passa dans la salle de bain, et prit soit de remplir une bouillote d'eau chaude afin de la placer sous la couverture du malade.

Apres avoir border, et observer les fins traits de son jeune inconnu, il descendit, et appela le medecin de famille.

1 heure plus tard, le medecin repartait, précisant bien à Hitoshi, de le laisser dormir, et de lui donner un medicament spécial a base de soja toutes les deux heures.

Assis sur la chaise à bascule, Hitoshi, s'endormait peu à peu, veillant sur le jeune homme, dont il espérait connaitre bientôt le nom...

avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:23

Chapitre 2

Deux jours étaient passés depuis que Hitoshi avait receullit le jeune inconnu. Deux jours qu'il dormait sans bouger. Deux jours où Hito s'inquiétait de son état, pourtant, le medecin l'avait prévenu, il manquait de sommeil, et son corps en prendrait, de gré ou de force, le clouant au lit.

Le restaurant devait continuer de tourner, quoi qu'il en soit. Akeno et Chika avait bien assez travailler sans lui.
Sans beaucoup de volonté, Hiro déscendit et vit Chika servir un client. Elle était grande et avait les cheveux noirs. Sa peau était pale, pourtant elle était d'une incroyable beauté.Il ne s'était jamais rien passé entre elle et Hiro, pourtant hiro avait essayer, mais sans succès, elle preferait une relation exclusivement amicale. Par contre, du côté cuisne, s'en était tout autre, avec Akeno aux fourneaux. Avec Hiro, ils devenaient plus que des mais lorsqu'il se sentait seuls, où quand ils étaient triste. Il était bruns, assez grands, musclé et la peau hallée. Akeno était un hawaiens immigrés au japon.

Hitoshi les salua, et alla dans son bureau pour apeler des fournisseurs.

Prit dans son travail, il ne vit pas la porte s'ouvrir.

-HHumm

Hitoshi releva immédiatement la tête, et si figeat immédiatement

-Qu'est-ce que tu fait là ? déclara t-il, la foudre dans les yeux

Une femme blonde, grande, assez joli, le regardat avec un sourire assez ironique

-Oh mon chéri, c'est une façon d'acceullir sa belle mère ?
-Qu'est-ce que tu fait là ? répéta hitoshi
-je suis venus voir comment ça se passait au restaurant ? Le docteur kawasi nous a téléphonner hier...

hito devient blanc...alors ils savaient...il fallait qu'il garde son sang froid. replongeant sa tête dans sa paperasse il dit calmement :

-Tu voulais peut-être que je le laisse dans la rue sous la pluie ?
-Oh non mon chéri, il se peut que se soit le fils d'un de nos clients, mais pourquoi n'as tu pas laisser le docteur s'occuper de ça ?
-Arretes de m'appeler chéri !
-Ou est-il ?
-quel que part, je ne vois pas en quoi cela te regarde ?
-Il s'est réveillé ?

Devant le silence de son beau fils, la jeune femme soupira :

-Bon, tu n'est pas décidé à me parler...Je repasserais...

Puis elle se leva et ouvrit la porte du bureau

-Nina ! ordonna hitoshi

La jeune femme se retourna lentement.

-Je crois t'avoir dit que tu n'étais pas la bienvenu ici !

Elle foudroyat hitoshi du regard et déclara :

-écoute moi hito, ce restaurant appartient aussi bien à toi qu'à ton père, alors parles moi sur un autre ton !
-Oui et bien pour l'instant mon père est en france, alors c'est MOI qui décide...

Furieuse elle partit en claqua la porte. Hito, habitué, se remis à son dossier.

Il était 23heures quand Hito se leva de son bureau. A moitié endormit il monta dans sa chambre, afin de sassurer de l'atat de santé du malade. Ceendant, alors qu'il pensait le voir endormit dans les drap, il découvrit le jeune inconnu tapit dans le coin de la pièce

avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fics de Mai-lynn

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:25

Chapitre 3

Il était là, au fond de la pièce, complètement perdu dans le noir. Assis par terre, simplement vetus de son boxer, les genoux repliés vers la poitrine, tennant sa tête entre ses mains.

Il était là, à sangloter silencieusement.

Hitoshi eu directement un pincement au coeur à le voir comme cela, completement paniqué. Tout doucement, il alla à sa rencontre, préférant s'arréter à quelques metres afin de respecter son espace. Tout en s'accroupissant, il murmura :

- Tout va bien, tu n'as pas à avoir peur...

Le Jeune iconnu releva directement la tête au son de la voix. Ses yeux était d'un bleu magnifique même s'il était plein de larmes. Ses cheveux blonds comme les blés, lui époussetaient parfaitement la forme de son visage ovale. Hito le trouvait tres beau, vraiment tres beau...

L'inconnu l'observa sans rien dire. D'un regard perçant, comme s'il analisait hitoshi dans le seul but de le juger. Puis d'une voix froide il déclara :

- Pourquoi je suis là ?

Même sa voix est belle...se dit hitoshi

- Répond moi ! ordonna l'inconnu

- Je...euh...Tu as fait un malaise...répondit hitoshi, surpris par le ton de la voix qu'employait le jeune

Rapidement L'inconnu se leva et marchat au centre de la piece, mais tres vite ses jambes le lachèrent et ils du se rasoir sur le lit. Dans un soupir il dit :

-Ou sont mes affaires ?

-Mais tu ne peut pas partir comme ça ...Tu n'es pas encore rétablit....Attends encore deux jours ! répondit Hito, paniqué à l'idée de le voir partir dans cet état.

- Tu penses vraiment que je n'ais que ça à faire ! répliqua-t'il sèchement

Exaspéré par le ton qu'employait le jeune inconnu, il se dirigeat vers la porte et dit froidement :

- Je ne sait pas ce que tu fait, et je n'ais même pas l'envi de savoir...Tout ce que je sais, c'est qu'il y a deux jours tu t'es évanouis et que depuis tu dors dans mon lit...Tu veux partir, très bien, mais tu partiras demain ! Je vais te préparer à manger et toi tu ne bouges pas !

Puis il fit demi-tour et claqua la porte, laissant le jeune inconnu complettement surpris par ce soudain revirement de situation. a départ c'était lui le meneur, celui qui deavit se montrer arrogant, et d'un coup de parole, cet homme avait inversé les rôles...Un souire se dessina dans le coin de ses lèvres.

Quinze minutes plus tard, Hitoshi revint avec un somptueux plateau, composé de nems, de riz, de beignets au crabe...
Le jeune inconnu regardat le plateau avec envi. Hitoshi le déposa sur la chaise, pres du lit, et dit :

- Tiens, manges, c'est tout ve que mon cuisinier avait laisser en trop

Puis sans rien ajoutant de plus, sachant très bien qu'un merci serais trop lui demander, il se retourna, dans le but de sortir.

- Dosan

- Quoi ? demanda Hitochi, interloqué par ce qu'il venait de dire

- Dosan, c'est mon prénom

avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:26

Chapitre 4

Hitoshi se trouvait maintenant dans la chambre d'ami. Cela faisait deux heures qu'il essayait de dormir, se retournant encor et encore dans ce lit trop dur à son goût. Dosan...c'est un nom tout simplement magnifique...Pour un garçon tout aussi beau...Et tout ce qu'il avait réussit à articuler, ayant été prit de court dans sa tentative de "l'homme froid", c'était un simple "dort bien"...Juste deux mots alors que Dosan avait livrée une part de lui même...Mais les apparences sont parfois trompeuses, donner son prénom ne veut pas dire grand chose...

- De toute façon il sera partit demain, alors il faut que j'arrête de me prendre la tête ! pensa-t'il

Da la chambre principale, le jeune Dosan n'arrivait pas à dormir, alors d'un coup il se leva de son lit, ouvrit délicatement la porte de la chambre, et se retrouva dans le couloir...

- Quelle porte c'est ? se demanda Dosan

Il ouvrit la première porte sur la droite et découvrit une vaste salle de bain de couleur bleu : une grande baignoire faisant jacuzzi, une douche, un lavabo et beaucoup de déco

- Il a du fric, ça se voit...Mais c'est pas ce que je cherche...

Refermant délicatement la porte pour éviter de trop de bruit, il se retrouvat encore dans le couloir. Le reflet de la lune éclaira alors une porte. Tout doucement il abaissa la poignée et l'ouvrit et vit tres rapidement l'objet de ses désirs, allongé dans ce vaste lit, seul.
Avec le plus de discretion possible, il souleva les draps et tenta de s'installer dans le lit.

Surprit par le mouvement d'affaissement du lit, Hitoshi se retourna brusquement.

- Mais qu'est-ce que tu fout là ?!? pesta Hitoshi
- Je vais juste te remercier de...ton hospitalité. répondit Dosan, un sourire en coin ponctuant le dernier mot.

Dosan relevat alors vivement les couvertures, laissant Hitoshi en boxer, completement détaillé du regard. Puis voyant que celui-ci allait parler, il se mit à caresser vivement les tétons d'hito. L'effet souhaité ne mit pas longtemps à arriver, et comme pour l'empecher de faire tout mouvement, il se mit à lécher le torse de son prisonnier, laissant des trainées de bave sur tout son torse.

- Arrêtes ! murmura Hitoshi, assez perdu par ce revirement de situation.
- Arrêtes-moi...répondit Dosan, tout en continuant ces coups de langues, descendant de plus en plus vers le bas ventre d'hitoshi.

Tout se bosculait, Pourquoi Hitoshi était-il comme...Bloqué... Pourquoi est-ce que le fait qu'un jeune inconnu lui fasse une fellation le tourmentait autant...
Parce que s'il doit y avoir un début de relation...Je ne veux pas que ça commence comme ça !

- Arrêtes ! répétat-il brusquement en poussant Dosan à l'autre bout du lit

Le jeune inconnu le regardat d'un oeuil noir. Il se leva furieusement du lit et avant de partir il ajouta :

- Tu sais pas ce que tu rates... [puis tout bas] Connard !

Hitoshi se recoucha dans son lit etsoupira de lassitude

- Il faut vraiment qu'il se passe quelque chose, parce qui s'il ne se passe rien, et que j'ai refuser une sacrée pipe... !

Le lendemain matin, Hitoshi se réveilla après une courte nuit. Espérant ne pas croisé Dosan, il alla se préparer dans la salle de bain, et déscendit trente minutes plus tard, aménagé le restaurant pour l'acceuil des clients. Une heure plus tard, Ses deux employés arrivèrent, et ils se mirents tous au travail.

Il était à présent Une heure de l'après midi, et hitoshi se demandât se que pouvait bien faire Dosan. Alors il prit sa pause et alla voir dans sa chambre.

Quand il ouvrit la porte, il eut la mauvaise surprise de la trouver vide...
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:27

Chapitre 5

- Chéri...T'as pas vu mon soutien gorge ?

- Regardes dans le lit Chika ! répondit Hitoshi

Cela faisait maintenant 3 mois qu'Hitoshi avait réussit à décroché un rendez-vous avec Chica, Et 4 mois que Dosan était parti...

°0° FlAsH bAcK °0°

Quand Hitoshi ouvrit la porte de sa chambre, il la découvrit vide. Dosan était partit en prenant soit de remettre les draps en ordre, et de tout ranger ce qui avait été dérangé pour lui. Effaçant toute trace de son passage...Toute trace à part les souvenirs d'Hitoshi.

- Pourquoi tu es parti idiot ! pesta Hitoshi, surpris par l'environement qui l'entourait

Il resta là, au milieu de la pièce, maugréant contre l'inconscience du jeune à partir dans son état. Totalement absorbé dans ses pensées, il ne vit pas arriver Akeno.

- Bah il est où ton gamin ?
- Partit...répondit hitoshi dans un ton froid

Il était en colère...Vraiment en colère contre le jeune inconnu.
Brusquement il se retourna et plaqua Akeno sur le mur. Dans ses yeux, il n'y avait pas de désir...non, juste de la colère, une colère sourde qu'il faillait faire disparaître par tous les moyens.

- T'as l'air éxité Hito ! dit Akeno
- Tais toi...répondit Hitoshi, embrassant le cou du Brun

Les mains d'hitoshi carressaient la peau d'Akeno avec frénésie...Il fallait qu'il fasse l'amour. Ne perdant pas une seule seconde, il déshabillat son cuisnier et se mis à l'admirer. Il était vraiment pas mal, extremement musclé, ce qui rendit fou Hito à la seconde. Il se mit à lécher le torse du jeune homme. Sans trop attendre, l'effet désirer se fit sentir, et Hitoshi remarqua le sexe dressé de son amant.

- Suce moi Hito...supplia Akeno apréçiant les carresse de son patron
-Non, pas le temps !

Sans ménagement, il poussa Akeno sur le lit et enleva ses vetements. Puis il retourna Akeno et se mit à genou devant son orifice.

- Désolé, je n'ai pas le temps de te préparer !
- Quoi ?!? mais...Ahhhhh !

Hitoshi avait pénétré violement Akeno, liberant peu à peu sa colère en lui.

- ça va passer...susura Hitoshi à l'oreille d'Akeno, stoppant tout mouvement, lui laissant le temps de s'habituer à lui.
- Bah oui, c'est pas toi qui te fait baiser ! répondit ironiquement Akeno, serrant les draps de toutes ses forces

Doucement, Hitoshi demarra ses coups de reins dans un rythme régulier qui ne lui plaisait pas vraiment, mais voulant ne pas trop faire de mal à Akeno, qui devait supporter sa colère...

- Plus fort ! ordonna Akeno, la douleur s'étant enfin estompée.

Hitoshi, d'un coups de rein plus profond, s'enfonça entièrement en Akeno, Et ainsi démara la danse frénétique de deux corps en fusion, dans une douce musique faites de gémissements. La température de la pièce avait grandement monté, faisant couler des gouttes de sueur sur les corps des deux protagonistes.

Hitoshi deversa sa semence en même temps que sa colère en Akeno, qui a son our éjacula, laissant le fruit se son plaisir sur les draps.

Une fois terminer, Hitoshi se retira d'Akeno, et ramassa ses vêtements. Akeno le regarda d'une façon étrange.

- Qu'est-ce qui t'as mis en colère comme ça ? demanda-t'il, connaissant bien la réponse
- Rien. Répondit Hitoshi froidement ava,t de repartir de la chambre, laissant le temps à Akeno de se rhabiller.

°0°°0°

- Je descend Chika, il faut que jaille ouvrir le restaurant. déclara Hitoshi
- D'accord, je finit de m'habiller et j'arrive ! répondit Chika

Hitoshi la regarda un instant avant de partir. Il était content...Content qu'elle ai dit oui à un rendez-vous, car maintenant il se sentait bien, vraimant bien à ses côtés.

Mais on dit souvent que le bonheur n'est qu'illusion....
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:29

Chapitre 6

Le lundi était le jour qu'Hitoshi détestait le plus. Même si le restaurant se remplissait à vue d'oeuil, il n'était rempli que d'étranger, de travailleurs ou de familles, qui demandaient à voir le patron afin de lui faire éloge. C'était gratifiant...Mais à la longue ça ne passait plus.

- Hito ?
- Oui . répondit l'intéréssé en regardant Chika
- Ton père est là, il veut te voir.. l'informa-t'elle
-Dis lui d'entrer...répondit il en soupirant

Deux minutes plus tard, Le père d'Hitoshi entrait dans la pièce. C'était un Homme grnad avec une carrure imposante, faisant frissoner n'importe quel adversaire. Il resemblais beaucoup à Hitoshi, sauf que son regard était plus dur. Dans le mileu de la gastronomie, tout le monde connaissait Kinsue Komero, l'homme possedant la plus grande chaine de restaurant de tout le japon. Mais sous ses airs de gros durs, se cachait quelqu'un extremement gentil, un peu trop parfois...Seul Hitoshi et Nina, ainsi que quelques amais proches conaissaient cette personnalitée.

- Comment vas-tu mon fils ? dit Kinsue, tendant la main vers son fils
- Bien papa, et ce séjour en France ? répondit Hitoshi, en serrant la main de son père
- Oh tu sais..Pas vraiment interessant, du gros blabla...j'ai appris que toi et Chika...
- Oui papa, on est ensemble, déclara Hitoshi en souriant
- Je suis content Hito, j'ai appris, avec nina, que tu avais hébergé un jeune homme il ya quelques mois ?

Le souvenir du jeune inconnu revient tout à coup. Une peau laiteuse, des cheuveux bonds...Un corps de rêve...et un nom magnifique : Dosan...

- Héberger est un trop grand mot pour le peu de temps qu'il est resté...répondit froidement Hitoshi, comme pour éloigner ses souvenirs de son esprits
- Tu t'es renseigné sur lui ? C'était peut-être le fils d'un gros client...
-Je sais pas papa, il est parti, et c'est tant mieux, avec le restaurant et Chika, je peux pas me permettre d'avoir un gamain sur les bras !
-Ne t'énerves pas autant HIto !
- Mais je m'énerves pas ! répondit Hito en se relevant, l'air éxaspéré.
- Bon je vais te laisser...dit Kinsue en se relevant aussi
-excuse moi papa...soupira Hito
-Ne tinquiètes pas, je dois passer voir Nina au salon de coiffure, reposes-toi !

Le soir arriva vite, Chika était partie chez ses parents pour la nuit, c'était l'anniversaire de sa soeur, et Hito était fatigué, il l'avait donc laissé partir seule.

Il se retrouvait à présent dans son salon à regarder une émission sur les Stars et les paparazzis. Sentant la fatigue prendre le dessus, il se leva de son fauteuils et alla prendre sa douche. Mais des pensées indésirables refirent surface: Son corps...ses cheveux tombants sur son visage...Sa voix...
Hitoshi était absorber par les souvenirs de la nuit où le jeune Dosan voulait lui faire une fellation : Sa bouche descendant de plus en plus, sa langue...
Il sentit immédiatement un érection plus qu'évidente prendre forme. Soupirant, il plaçat ses mains sur son sexe dresé et commençat des vas et viens, l'image de Dosan dans sa tête. Plus ils se rappelait des moments bien précis, plus il gémissait, laissant le désir le controler, en oubliant tout, Chika, Le restaurant, Akeno...Il ne restait plus que lui et l'image du jeune inconu.
Le sexe d'hitoshi se durçit de plus en pls, si bien qu'hitoshi éjaculat dans sa main, disspersant la semance dans l'eau coulant de la douche.

Tout en soupirant de bien être après son plaisir solitaire, mais tout de même honteux de n'avoir pas jouis en pensant à Chika il sortit de la douche, enfila un bas de pijama, et alla se coucher.

Le lendemain, Hitoshi fut réveiller par le cris de sa compagne
- HITOSHi !! réveilles toi et descends !!!

Surpris, et pensant qu'elle était en danger, il se leva d'un coup et descendit rapidement

- Quoi ?!?

Chika le visage horrifié montra du doigt l'entrée du restaurant. Suivant la direction, Hitoshi regarda à son tour, et il le vit...Dosan...allongé par terre dans une position foetale, completement recouvert de sang...
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:30

Chapitre 7

Il y a bien des jours où l'on ne voudrait ne pas voir celui qui pourrait nous faire céder...Mais il suffit d'une seule pensée, d'un seul souvenir...pour qu'il apparaisse...Est-ce un signe du destin ?

Quand Hitoshi vu le corps ensenglé du jeune inconnu, son cerveau fit un blocage. Pourquoi est-ce qu'il se trouvait là ? Pourquoi était-il revenu ? Pourquoi lui ?....Des tonnes de questions poussaient dans qon cerveau qui s'obstinait à ne pas vouloir marcher correctement. Ce n'est que le cris de Chica, l'appelant, qui le sortit de son état de torpeur.

- Appelles le medecin ! ordonna Hitoshi à l'adresse de sa petite amie
- Oui. répliqua -t'elle en courant vers le téléphone le plus proche

Tout doucement, Hitoshi s'approcha du corps du jeune garçon. Il était replié sur lui-même dans une position foetale. Il portait un jean délavé, comme ceux que portaient les jeunes avec un sweat blac et gris, trop granp pour lui. Ses vêtements étaient déchirés de par et d'autres et recouvert de sang. Le seul signe que le jeune dosan laissait parraître était sa poitrine qui se soulevait au rytme d'une respiration irrégulière. Son visage était lui aussi recouvert de sang, laissant apparaitre un énorme bleu qui se formait autour de l'oeil.

Délicatement, Hitoshi prit le corps frêle du jeune homme dans ses bras et le souleva, l'emmenant dans sa chambre, afin d'attendre l'arrivée presque imminente du medecin de famille.

Faisant attention aux moindres de ces gestes, afin d'éviter une quelconque douleur au jeune, Hitoshi le déposa sur son lit, le recouvrant de l'épaisse couverture à côté de lui. Puis il alla dans la salle de bain afin de ramenner un gant de toillette et une bassine remplit d'eau tiède. Il s'abaissa ensuite à côté de lui, prit le gant, le trempa dans l'eau et éponga son visage, enlevant le sang coagulé de son tendre visage.

- Je suis là Hito, qu'est-ce qu'il se passe ?

Hitoshi se retourna immédiatement au son de la voix du docteur Kawasi

- Chika la trouvé gisant à l'entrée du restaurant, il saigne de partout....répondit Hitoshi dans un souffle
- Pourquoi l'as-tu mis dans ton lit, il va tout te tacher ! répliqua le docteur en s'approchant du malade.
- C'était mieux que de le laisser sur le par terre...
- Bon, j'aimerais que tu ailles à la pharmacie la plus proche et que tu me rapportes des bandes de 30 cm, 5 doses de Morphine et 3 boites de Xylophubre. Il ya un paquet d'ordonnance dans mon sac, dones le moi.

Le medecin rédiga l'ordonnance. Hitoshi, quand à lui enfila un sweat noir. Il s'apréta à descendre quand la voix de Chika l'appela :

- Attends Hito, je viens avec toi ! dit-elle, sans attandre de réponse de la part d'hitoshi.

Cinq minutes plus tard ils se retrouvaient dans la voiture.

Chika se posait des questions face au comportement d'Hitoshi. La lueur de tristesse qui était apparu dans ses yeux lorsqu'il avait apperçut le jeune inconnu...Le fait qu'il soit si tendre avec lui, Hitoshi étant un homme plutôt méfiant...
- C'est Dosan...souffla Hitoshi, les yeux rivés sur la route
- Quoi ?!? demanda Chika, ne comprenant rien
- Le jeune, c'est dosan.... répéta-t'il
- Le SDF que tu as receulli il y a Trois ou Quatre mois ?
- Quatre mois oui. Répondit il sur un ton froid, comme pour mettre finau début de discution qu'il avait commencé.

Chika le regarda. C'était donc ça...Akeno lui avait raconté ce qui s'était passé quand Hitoshi avait constaté le départ du jeune. La façon dont ils avaient couchés ensemble. Chika connaissait le côté bisexuel de son compagnon, et elle s'en moquait, il a eu des aventures, comme tout le monde, mais ce qui lui provoqua un pincement au coeur, c'était la possibilité qu'Hitoshi ressentait quelque chose pour le jeune Dosan...

- Tu veux m'attendre ? demanda Chika
- Quoi ?!? répondit Chika, encore dans ses pensées
- On est arrivé Chika... répliqua Hitoshi, exaspéré
- Euh...oui...oui, je t'attends. Répondit-elle comme prise en faute

Vingt minutes plus tard, Hitoshi revint dans la voiture, énervé.

- Même pas capable de lire une fichu ordonance assez vite !

Le trajet du retour se fit sans un mot de plus, Hitoshi concentré sur la route, Chika réfléchissant à ce qui allait ce passer ensuite.

Quand ils arrivèrent au restaurant, Hitoshi monta quatre à quatre les escaliers menant à la chambre.

- Tu en as mis du temps... déclara le docteur, soignant une plaie sur l'abdomen du jeune inconnu.
- Ton fichu pharmacien n'était pas capable de déchifrer ce que tu avais marqué ! répliqua Hitoshi

Le Medecin rit, et prit le sac des mains d'Hitoshi et injecta au jeune Dosan une dose de morphine, afin de recoudre quelques unes des plaies, coupées plus profondement.

Deux heures passairent. Deux heures où Hitoshi resta au chevêt du jeune inconnu, sans le lacher des yeux, sous le regard triste de Chika.

- Voila, j'ai fini. déclara le Medecin

Il se leva, ramassa sa trousse, et remit sa veste.

- Donnes lui ça deux fois par jour quand il se réveillera, ce sera surement dans deux, trois jours. Alimentes le autant que tu peux, mais que des choses liquide pour l'instant. Je repasserais dans deux jours pour vérifier l'état des plaies.

- Merci Masao...répondit Hitoshi, les yeux rivés sur Dosan.

Le medecin s'en alla, laissant l'adulte veiller sur son jeune inconu...
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:32

Chapitre 8


Les fins rayons du soleil traversaient les rideaux bleus de la chambre d'Hitoshi, laissant apperçevoir deux hommes encore profondement endormis. Un atmosphère paisible flottait dans l'air, bientôt perturbé par une porte s'ouvrant, laissant apparaître le corps d'une jeune femme, Chika.

Cela faisait maintenant trois jours qu'Hitoshi veillait sur le jeune Dosan, sans le quitter une seule fois des yeux, faisant tous ce que le medecin lui avait prescrit. Et elle, elle regardait son amant faire, sans rien lui en redire, exécutant ses demandes. Chaque jours elle tentait de se persuader qu'il ne se passait rien, elle connaissait Hitoshi, il ne lui ferait jamais de mal...

Elle regarda les deux personnes. Hitoshi était sur le fauteuil bleu, en position assise, les jambes dépliées. Un coude sur l'accoudoire pour soutenir sa tête. Il dormait profondement, depuis trois jours, dans le même bas de pijama et sweat noir. Elle le trouvait beau, les cheveux légèrement en bataille, et sa barbe commençant légèrement a pousser. Le jeune Dosan, quand à lui, se trouvait dans le lit d'Hitoshi, Il était en boxer, recouvert de la couette. On remarquait de nombreux bandages. Quand il dormait, il resemblait à un ange, ses meches blondes tombants sur son doux visage. Une énorme équimose ornait son oeuil, commençant à virer au mauve.

Doucement, elle s'approcha de son compagnon. Elle posa sa main sur son épaule et le secoua gentilement.

- Hito, Hito, réveilles toi, Nina veut te parler...
- Mmmmh, laisses moi dormir Chika ! Ordonna Hitoshi, encore à demi endormi
- Hito...Si tu ne descends pas c'est elle qui monte...lacha-t'elle dans un soupire.
- C'est bon, je me lève ! Dit-il en se releva du fauteil, le visage encore marqué par la fatigue. Restes avec lui s'il te plait, j'en ai pas pour longtemps.

Dans un ennui profond, il descendit les escaliers pour arriver devant sa belle mère, qui apparement l'attendait pile devant les esclaiers.

- Bonjour mon Chéri ! dit-elle, un énorme sourire illuminant son visage
- Bonjour Nina ! Répondit Hitoshi, sur un ton ironique, pour bien lui montrer son ennui.

Nina se vexa face à cette moquerie et le fusilla du regard.

- Ecoutes, ton père veut que tu viennes manger ce soir à la maison ! répliqua-t'elle, son sourire ayant disparu
- Je peux pas ce soir...répondit l'intéréssé, tout en passant à côté d'elle pour aller dans son bureau.
- Mais si tu peux, enmènes Chika, ton père reçoit un grand maître cuisinier et sa femme pour le restaurant.
- J'ai dit non, je ne vois pas pourquoi je dois venir ! dit-il agresivement.

Nina et Hitoshi se regardait alors droit dans les yeux, jugeant par ce simple geste, lequel tiendrait le plus longtemps. Mais Un cris vint perturber leur duel...

- Haaaaaaaa !

Hitoshi tourna vivement la tête et parti en courant vers la chambe, endroit d'où provenait le cris. Quand il entra, il découvrit Le jeune inconnu par terre, sur le ventre, les poings serrés, se tordant de douleur.

- Chika ! Pourquoi tu l'as laissé bougé !!! dit Hitoshi, visiblement en colère.
- Comment veux tu que j'arrive à l'en empêcher ! répliqua-t'elle furieuse de se faire accuser ainsi.
- Dosan...Dosan, attends ne bouges pas, Chika, appelles le medecin ! ordonna Hitoshi, inquiet
- Bordel de merde ! Qu'est-ce que je fous encore ici ! répliqua Dosan, se tordant de douleur.
- Attends, je vais te remettre sur le lit. répondit Hitoshi.

Le plus doucement possible, Hitoshi retourna le jeune inconnu. Son regard croisa celui du jeune. Des larmes de douleurs perlaient dans chaque coins de ses yeux. Hitoshi eu un pincement au coeur en voyant cela, et fit deux fois plus attention à ne pas lui faire de mal. Délicatement, il le prit dans ses bras, et le reposa dans son lit, le recouvrant de la couverture.

- Pourquoi t'es encore là toi ? demanda agressivement Dosan
- Tu étais devant ma porte il y a trois jours...Tu avais besoin d'aide...répondit Hitoshi.
- Dégages, j'ai pas besoin de toi ! retorqua le jeune, furieux

Soudain, la porte s'ouvrit, laissant apparaître Nina.

- mais qu'est-ce qu'il fait là lui ?!?
- Nina, tu peux pas frapper.... soupira Hitoshi, accablé par les deux personnes qui se trouvaient dans la pièce.
- Je croyais qu'il était parti !
- Bah tu vois qu'il est revenu...Donc je ne serais pas la ce soir !
- Hitoshi ! tu ne peux pas laisser ton père...
- Nina, j'ai dit non ! maintenant tu sors de chez moi ! coupa Hitoshi, visiblement en colère.

Nina, véxée, partie en claquant la porte, laissant les deux hommes dans la chambre.

- Elle est aussi chiante que toi celle là...dit Dosan, surpris par le ton d'Hitoshi
- Ecoutes moi ! Je ne sais pas pourquoi tu es venu là, et crois moi j'aurais préférer qu'il en soit autre ! mais tu vas rester là jusqu'à ce que le medecin arrive. Apres tu partiras si tu le veux ! répliqua Hitoshi, le regard noir.

La porte s'ouvrit une deuxième fois brusquement, faisant sursauter les deux hommes, et laissant apparaitre le Docteur Kawasi.

- La belle aux bois dormants s'est enfin réveilé à ce que je vois ! dit-il, un sourire amusé sur le visage
- Je t'en foutrais des belles aux bois dormants ! je veux me casser d'ici tout de suite ! répliqua Dosan, le visage rouge de colère.
- Ca, c'est moi qui voit...Sors de la pièce Hito, je vais l'ausculter.

Hitoshi éxécuta la demande du medecin et se retrouva dans le couloir. Il surprit Chika, posée contre le mur, la tête baissée.

- Chika, ça ne vas pas ? demanda-t'il en l'enlaçant timidement.
- Qu'est ce qui vas se passer Hito ?
- Comment ça ? redemanda-t'il, dans l'incomprehenssion.
- Qu'est ce qui vas se passer, maintenant qu'il est réveillé... soupira-t'elle
- Mais rien, il va surement repartir !
- j'ai bien vu comment tu étais avec lui...
- Mais Chika ! j'aurais fait la même chose pour toi ! dit Hitoshi, sur la défenssive
- Justement, lui, tu ne le connais pas...
- Chica, j'aurais du le laisser dehors presque mourrant ? demanda Hitoshi, agacé.
- Non...Non c'est pas ça, je...Balbutia Chika
- C'est juste une personne qui avait besoin de mon aide, j'ai fait ce que n'importe qui aurait fait... dit Hitoshi, en murmurant, et en enlaçant sa petite amie.

Timidement, elle enlaça Hitoshi et déposa ses lèvres sur celles de son partenaire.

- Hitoshi ! Tu peux venir une minute ? appela le Docteur

Hitoshi se sépara alors de sa partenaire, et lui adressa un sourire triste. Puis ils rentrèrent dans la chambre. Le jeune Dosan, était allongé dans son lit regardant vers la fenêtre pour éviter de croiser le regard d'une des personnes présentes dans la pièce.

- Son état ne lui permet pas de retourner seul d'où il vient, il ne veut même pas me dire où il habite...Alors il reste deux solutions, soit il reste ici, soit je l'enmène a l'hopital...Il ne veut pas me répondre, alors c'est à toi de le faire.

Chika regardait son ami. Il avait un visage impassible, ne laissant parraître aucun signe qui pourrait montrer le choix qu'il allait faire. Mais elle se doutait qu'il l'enverrait à l'hopital.

- Il peux rester là. répondit Hitoshi, le regard tourné vers le jeune inconnu.

Chika, quand à elle était surprise, se remémorant les paroles qu'il avait prononcées : j'ai fait ce que n'importe qui aurait fait...
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:34

Chapitre 9


Cela faisait maintenant deux semaines qu'Hitoshi avait accepté que le jeune Dosan reste chez lui. On pourrait penser que la cohabitation se ferait rude, mais bien au contraire, tout allait bien...Lorsqu'il était seuls dans la pièce. Dès lors qu'il y avait Chika, Akeno, Nina ou Masao, tout dégrigolait et un autre Dosan faisait surface.

Dosan se sentait plus beaucoup la douleur, ses blessures étant presque toutes guérries. Son oeuil au beurre noir avait totalement disparrut.

C'était un samedi soir, Hitoshi et Chika devaient se rendre à un repas organisé par la famille de celle-ci. Hitoshi n'était pas vraiment joyeux à l'idée de rencontrer sa famile, mais cela faisait maintenant 4 mois et demi qu'ils étaient ensemble, et devant l'air insistant de Chika, il ne pouvait qu'accepter.

Hitoshi terminait de travailler sur la paperasse qui trainnait sur son bureau, lorsqu'il entendit des cris. Il sortit de son bureau pour trouver d'où provenait ces cris. Il ne fut pas surpris de trouver Chika et Dosan, dans la chambre en train de se hurler dessus.

- T'es vraiment q'un idiot Dosan ! cria Chika
- Et toi alors à vouloir tout décider à sa place, tu te prends pour la meilleur des copines ?!? répliqua Dosan
- Vouloir décider quoi ? cria Hitoshi, qui en avait marre de ces prises de becs continuelles.

Dosan et Chika se retournèrent en même temps vers Hitoshi, surpris par ce cris.

- Décider quoi Chika ? demanda Hitoshi, plus calmement
- Je...Je pensais qu'il pouvait aller dans la chambre d'ami maintenant qu'ils pouvait se déplacer normalement...dit-elle en baissant la tête.
- Pourquoi ça te gènes qu'il soit là ?
- Non, mais...Mais c'est pour toi...Je
- C'est à lui de me le dire pas à toi ! dit méchament Dosan
- Dosan, arrêtes de faire le gamin. Soupira Hitoshi

cette dernière phrase fut suivi du regard noir de Dosan, ne supportant pas que l'on ne soit pas d'accord avec lui.

- Et toi, Chika, tu sais très bien que je m'en fiche d'où je dois dormir...Repris Hitoshi en se retournant pour disparraitre dans le couloir afin de retourner dans son bureau, pensant que tout était fini. Cependant Chika se mit à le suivre.

- Mais Hito ! tu crois pas qu'il serait temps qu'il reparte, il va beaucoup mieux !
- Masao a dit...
- Mais on s'en fiche de Masao ! pesta Chika
- Chika ? demanda Hitoshi, surpris
- J'en ai marre Hito, j'en peux plus,il est tout le temps là, j'en peux plus. Lacha-t'elle fatigué
- Mais je ne vais pas le foutre à la porte ! risposta Hitoshi
- Ah oui ?!? Et pourquoi ça ? il va bien maintenant ! Non Hito c'est toi, tu veux pas le voir partir ! Hurla alors Chika
- Mais qu'est-ce que tu racontes... dit Hitoshi, en levant le ton
- Tu te fous de moi, c'est ça ! Si ça avait été quelqu'un d'autre, ça fait lontemps que tu l'aurait foutu à la porte !
- Chika, tu deviens vraiment énervante...
- C'est simple, on ne connait rien de lui, son nom de famille, son métier, son âge où il vit...Rien, et toi tu t'en fiches ! Dis le que tu ressens quelque chose pour lui...DIS LE !

Ces deux derniers mots avaient été prononcés dans un cris d'énervement. Chika avaient les larmes qui perlaient aux coin des yeux. Cela faisait deux semaines que ce jeune ingrat lui marchait sur les pieds, le prenait pour n'importe quoi, et Hitoshi dans tout ça ? Rien SON petit ami ne faisait rien et disait Amen à tous les propos de ce sale gosse.

- Soit c'est Moi, Soit c'est lui. Dit-elle alors énervée comme jamais.
- Quoi ?!? demanda Hitoshi, ne s'y attendant pas.
- Je te l'ais dis, j'en peux plus...Alors ?
- Chika mais tes pas sérieuse quand même ?!?
- C'est bon je vois que t'as pris ta décision, pas la peine de venir chez mes parents ce soir !

Chika passa à côté de lui et s'en alla, en claquant la porte.

Hitoshi était déboussolé, mais qu'est-ce qui se pasait ?!?

- Elle a l'air vraiment remonté cette fois ! dit Dosan, le sourire aux lèvres.
- Et t'es fier de toi ?!? répondit Hitoshi énervé, puis se retournant pour aller dans la cuisine du restaurant.
- Oui, plutôt...dit Dosan, tout bas pour ne pas être entendu d'Hitoshi, un sourire sadique au coin des lèvres.

Hitoshi se retrouva dans la cuisine, il sortit un bouteille de saké, sa boisson alcoolisée favorite. S'asseyant sur une table de travail, il remarqua Dosan sur le pas de la porte, attendant qu'Hitoshi l'invite.

- Tu veux un verre ? proposa-t'il

Dosan répondit par un signe de la tête, et vint s'assoir pres d'Hitoshi. Celui ci lui serva un verre et lui tendit. Un long silence vint alors s'installer, pas un silence génant, mais qui leur faisait du bien. Tou d'un coup, Hitoshi vint le troubler.

- Elle a raison sur certains points quand même...
- Quoi ?!? demanda Dosan surpris
- Je ne sais rien de toi...répondit Hitoshi, pensant que le jeune homme ne répondrait pas.

Dosan émit un long soupir, montrant son ennui profond. Mais Hitoshi avait raison, il fallait qu'il fasse un pas en avant.

- Qu'est-ce que tu veux savoir ? demanda t'il en baissant la tête de gène sur le regard étonné d'Hitoshi.
- Euh...Je...Je...Tout ce que tu veux...Balbutia Hitoshi, desarçonné.
- J'ai 19 ans et ça fait deux ans que j'habite au japon. Je sais c'est peux, mais je ne veux pas tout te dire, enfin pas tout de suite, pas maintenant.
- Euh...Ok, comme tu veux. répondit Hitoshi, étonné par le peu d'informations qu'il lui donnait.

Un silence se réinstalla, cette fois ci, perturber par Dosan.

- Depuis combien de temps tiens tu le restaurant de ton père ? demanda t'il géné
- Deux ans, mais au dépard, je ne voulais pas le faire...répondit Hitoshi, souriant de la gêne du jeune.
- Pourquoi ?
- Je sais pas, je voulais devenir cuisinier et ouvrir mon propre restaurant, me détacher un peu de mon père.
- T'as changé d'avis ?
- Non, c'est plutôt les circonstances qui mon fait changé d'avis....

Devant le regard interrogatif de Dosan, Hitoshi continua.

- J'ai suivi un apprentissage de cuisinier quand mon père m'a apprit qu'il allait se remarier à Nina. Des que je l'ais vus, j'ai su, qu'elle voulait juste profiter de son argent. Lorsqu'il m'a proposer d'entrer dans son entreprise, j'ai d'abord dit non, ne voulant pas gacher mon rêve, mais il m'a alors dit qu'il proposerait à Nina de devenir son associée.
- Donc t'as voulu lui montrer qui était le chef ! se mit à rire Dosan

Hitoshi souria devant cette remarque.

- Non pas vraiment, c'est l'entreprise de ma mère...Nina à réussit à avoir mon père, je ne voulais pas qu'elle ait son deuxième amour...
- Elle est où ta mère ?
- Elle est décédée, ça fait quatre ans maintenant...répondit Hitoshi, les yeaux soudain remplit de tristesse.
- Je suis désolé...murmura Dasan, devant le regard de celui ci.
- Tu veux un autre verre ? proposa Hitoshi, afin d'éviter de ressaser ces souvenirs.

Deux heures plus tard, les deux hommes étaient completement ivres. Le Saké étant une boisson très forte. Il délirait depuis une bonne demi heure sur la relation purement sexuelle qu'avait eu Hitoshi avec son cuisnier. Il riaient de bon train lorsqu'Hitoshi sentit la main de Dosan se promener le long de sa cuisse. Surpris, il ne pu réaliser aucun mouvement, sous le choc.

- Dosan, mais ...
- Laisses toi faire...J'ai envi de toi, répondit Dosan, une lueur de désir brilant au fond de ses yeux.

Rapidement, ses mains vinrent se faufiller sous le pull d'Hitoshi, carressant le torse doux et finement musclé de celui-ci. Il s'attaqua alors aux tétons, déj durci sous l'effet du contact de la main de Dosan sur son torse. Hitoshi, resentait de plus en plus de plaisir sous les mains expertes du jeune homme, ne pouvant que se laisser aller.

Ne trouvant aucunes résistances, Dosan enleva le pull d'Hitoshi, se positionant entre ses cuisses, lui lechant avidement le torse, passant sa langue sur ses tétons, pour se diriger vers la machoire de son futur amant. Arrivé, il y déposa pleins de petits baisers doux. Suivant les tresaillements de bien-être d'hitoshi, Dosan déposa ses lèvres sur celle de l'Homme. Rapidement, la Langue de Dosan vint lécher les lèvres d'Hitoshi, celui-ci les ouvrants, approfondissant ainsi le baiser. La température augmenta de plus en plus. Les deux hommes se caresaient mutuellement, provoquants d'énormes vagues de plaisir. Leurs langues se se séparaient pas, profitants de l'instant.

- Et bien, Je me disait bien que tu finirais par te lasser de Chika !

Brusquement Hitoshi bouscula Dosan. Tout deux se retournèrent pour voir qui était la personne qui les avaient déranger.

- Akeno ?!? dit Hitoshi, complettement surpris.

Il se trouvait la, un sourire au lèvres, les bras croisés.

- T'aurais pas pu attendre qu'on ais fini avant d'entrer...Lacha Dosan, en se baissant pour ramasser ses affaires et se rhabiller.
- Akeno, attends, c'est pas ce que tu crois...Je...tenta Hitoshi
- Oh mais moi je m'en fiches ! tu fais ce que tu veux Hito, dit Akeno, le sourire toujours pendu aux lèvres. Bon je vous laisses, j'avais juste oublier de te donner la liste de mes commandes, mais je vais te la poser sur ton bureau. Amsez vous bien.

Akeno fit demi-tour, et sorti de la cuisine. Dosan se retourna alors vers Hitoshi, ses yeux toujours aussi désireux. D'une démarche féline, il s'approcha de sa proie. Mais Hitoshi le repoussa une deuxième fois Brusquement.

- Non, Je...Je fais une conerie... ajouta-t'il avnt de partir précipitement de la cuisine pour s'enfermer dans la chambre d'ami.

Dosan, déçu ramassa alors violement ses affaires et repartit lui aussi dans sa chambre.
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Mon jeune inconnu

Message par Mai-Lynn le Mer 2 Avr - 22:36

Chapitre 10

Quel Con !

c'était les deux mots qu'Hitoshi s'était soufflé une fois arriver à sa chambre. Pourquoi en étaient-ils arrivés jusque là ?!? Pourquoi as-t'il fallut que Dosan chamboule tout...Non...Ce n'est pas la faute à Dosan, il faut être deux pour s'embrasser, Mais...

Tant de questions sans réponses tourmentent le jeune Hitoshi. Dépité, il se deshabille et, enfile un bas de pyjama et rentre dans son lit. s'endormant immédiatement, fatigué des récents évenements.

De l'autre côté de la cloison, se trouvait Dosan, lui aussi s'était couché sous des montagnes de questions, seulement lui, n'arrivait pas à dormir.

- Pourquoi j'arrête pas de penser à ce fout mec ! dit Dosan, l'air las

Depuis qu'il étais monté dans sa chambre, il ne pensait qu'à Hitoshi, son corps si beau totalement soumis, tout à l'heure dans la cuisine. Cette bouche qui embrassait parfaitement bien. Ces gémissements de bien-être, ces mains qui se baladaient sur son torse. Il repassait sans cesse ce moment où ils auraient pu faire l'amour s'ils n'avaient pas été arrété.

- Et merde ! voila que je bande ! rala-t'il, constatant une bosse sur boxer

Enervé, il se leva afin d'aller prendre une douche froide. Non, ce soir il ne se masturberait pas, pas lui !

Sans faire de bruit, il sortit de la chambre. Cependant son regard fut immédiatement attiré par le reflet de la lune éclairant la porte de la chambre d'Hitoshi. Comme un appel à rentrer dans cet endroit si tentant...

Et si il rentrait...soit Hitoshi l'envoyais directement balader, s'il était réveillé...Soit il dormait, et Dosan pourrait l'exciter, jusqu'à ce qu'il se réveille....et après, il verrait la suite.

Un sourire pervers étira son visage...Il le voulait, et il l'aurait....

A pas de loup, il marcha jusqu'à la chambre de ses désirs, et l'ouvrit, le plus silencieusement possible. Entrant, il découvrit Hitoshi, allongé sur le dos, Les Bras écartés, profondément endormis.

- Mon Dieu Hito, tu ne sais pas combien tu me renvois des scènes érotiques... pensa Dosan, sentant l'excitation monter de plus en plus, rien qu'en le regardant.

Il s'assit alors prudemment sur le lit, pour ensuite se mettre à califourchon sur lui, l'emprisonnait de ses cuisses.. Délicatement il posa ses mains sur ce buste si beau, et se mis à le caresser,le parsement également de baisers. Hitoshi commençait à remuer, Dosan pensa alors que tout allait se terminer tres vite jusqu'à ce qu'Hitoshi laisse échapper :

- Humm Dosan...

Fier de lui, Dosan remonta peu à peu vers le cou de son futur amant, lui lechant celui-ci avidement. Il aimait le gout de sa peau, elle était fruité...quelle délice. Hitoshi ne se réveillait toujours pas, mais il se cambrait sous l'effet des caresse, signe qu'il te tarderait pas à le faire. Dosan décala alors sa bouche vers l'oreille d'Hitoshi, la lechant, et la mordillant, pour revenir au cou de son apollon.

Soudain, Hitoshi ouvrit les yeux. Il fut surpris de voir Dosan sur lui...Ce n'était donc pas un rêve...Il voulu alors bouger, se libérer de l'emprise de Dosan, mais celui ci le maintenait fermement, il l'avait manqué deux fois, il ne voulais pas d'une troisième !

- Bouges de là ! râla Hitoshi, ses yeux trahissant l'envi naissante qui vrillait au creux de ses reins.
- Non. répondit simplement Dosan, préparé à cet ordre.
- Tu comptes me violer peut-être ?
- Je n'aurais pas besoin d'aller jusque la, crois moi.

Pour ponctuer cette dernière phrase, il colla son intimité sur celle d'Hitoshi. Hitoshi se mit à rougir immédiatement, Dosan bandait, bandait énormément.

- Tu vois comment tu me fait de l'effet, j'ai envi de toi Hito...et toi aussi, je le sens.... murmura Dosan, tout en passant sa langue dans le cou d'Hitoshi.

Oui, Hitoshi était excité, même plus. Il n'avait jamais aimé être le soumis dans toute les relations qu'il avait eu, mais là...Mon dieu, Dosan s'y prenait à la perfection. Apres tout, il n'avait rien à perdre.

Leurs regards se croisèrent alors. Dosan attendant qu'Hitoshi fasse le premier pas. Mais apres de longues secondes, ils ne se passaient toujours rien. Déçu, Dosan dessera son étreinte, et commença à partir d' Hitoshi. Cependant, à sa grande surprise, Hitoshi l'embrassa alors sauvagement. D'abord surpris, il ne semit pas comlettement dans le baiser, laissant Hitoshi tourner avidement sa langue dans sa bouche. Mais sentant que celui ci allait mettre fin au baiser, voyant le peu de réaction, il allonga Hitoshi sur le lit, et lui rendit son baiser. Leurs langues commencaient un bal effrainé, ne se séparant que quand lemanque d'aire se faisait sentir. Leurs mains se carressaient mutuellement, provoquant milles sensations de bien être. Hitoshi et Dosan savouraient cet instant rien qu'à eux.

Apres de longues minutes de baisers et de caresses, Dosan se releva un peu, découvrant le regars pleins de désir de son amant.

Posant ses levres sur le cou d'Hitoshi, il se mis à descendre de plus en plus bas, passant des épaules au torse, pusi jusquà arriver au bas ventre. Il regarda alors cette verge dréssé, rien que pour lui, l'appelant à la gouter. Délicatement, il posa ses lèvres dessus, la parsemant de baisers humides, titillant quelques fois le gland.

- Dosan....murmura alors Hitoshi, au comble du plaisir.

Comme pour répondre à cette demande muette, Dosan pris le pénis en bouche, provoquant chez Hitoshi une montée de plaisir bien plus prononcé. Dosan commença de long vas et viens avec sa bouche, resserant la sussion lorsqu'il arrivait au bout. Sentant qu'Hitoshi n'allait pas tarder à éjaculer, Dosan augmenta le rythme de ses vas et viens.

-Hummm Dosan je vais...dit alors Hitoshi, les yeux fermé de désir.

Trop tard, Hitoshi se déversa dans la bouche de Dosan, celuici goutant à la semance de son amant. Une foi le plaisir d'Hitoshi avalé, il se mit à le regarder intensément.Il était beau, vraiment beau...Il avait les yeux fermés, se reméttant de l'orgasme qu'il venait d'avoir, les bras au dessus de sa tête, tenant les barreux du lit.

Dosan voulait plus, il voulait être en lui, maintenant.

Remontant progressivement vers le visage D'Hitoshi, Dosan passa sa langue sur toutes ces parties vraiment attirantes, l'exitant à nouveau. Arrivant à son visage, Dosan embrasa fougeusement Hitoshi. Puis lacahnt sa bouche, il planta ses yeux dans les siens.

- Laisses moi te prendre...souffla Dosan, la voix complettement changé par le désir

Hitoshi, en entendant cette phrase paniqua...Il n'avait jamais fait l'expérience...Mais il en avit envi...Oui, il avait envi de ne faire plus qu'un avec ce jeune inconnu. Ce soir on oublit tout, on pensera demain...

Dosan attendant la réponse d'Hitoshi, sentit alors les cuisses de celui ci s'écarter, l'invitant à continuer. Se positionnant à l'entré de la cavitée offerte, Dosan humidifia un doigt, puis le fit rentrer, provoquant une vague de douleur à Hitoshi. Surpsir, Dosan arreta tout mouvement.

- Hito, c'est ta première fois ? demanda-t'il étonné.
- Oui, je suis toujours le dominant...Lacha Hitoshi, déçu

Voyant le visage d'Hitoshi changer, Dosan souria, et l'embrassa alors goulement. PUis tout contre ses lèvres, il mumura :
- Je vais te faire le moins de mal possible...

Il reprit alors le mouvement de vas et viens avec son doigt, attendant que la douleur passe. Une fois faite, il y inséra un deuxième doigt, qui arracha un gémissement de douleur à Hitoshi. Stopant tout mouvement, attendant que son corps s'abutu. De longues secondes après, Hitoshi se mis à s'empaller de lui même sur les doigts de Dosan, la douleur étant passés. Peu de temps apres, Dosan retira ses doigts sous un gémissement de protestation de la part d'Hitoshi.

Souriant, Dosan enfonça alors son penis dans lanus d'Hitoshi. Cependant, la prénétration se fit beucoup plus douloureuse qu'il ne l'avait pensé, et Hitoshi se mit à crier de douleur. Encore une fois, il stoppa tout mouvement, le laissant s'habituer. De longues minutes plus tars, durant lesquelles Dosan luttait pour ne pas prendre de de plaisir dans cet endroit si chaud, Hitoshi se mis se déhancher, montrant qu'il était près à commencer.

Dosan ravi, commença alors de longs vas et viens, suivi par de longs gémisements de plaisir.

- Dosan, vas-y plus fort ! cria alors Hitoshi, au summun du plaisir.

Dosan se mit alors a donner des coups de reins de plus en plus vifs. Sentant que la jouissance ne tarderait pas, il se mis à masturber Hitoshi en même temps, lui faisant prendre la tête.

Hitoshi éjacula en premier, suivis de près pas Dosan, qui épuisé s'allonga sur lui. Reprennant tout les deux leurs souffles, ils se mit à se regrder dans les yeux, ne se préoccupant plus du monde extérieur. Puis Dosan se retira d'Hitoshi, et s'allongea à côté, l'entoura d'un bras.

- Tu vois, je n'ais pas eu besoin de te violer...dit alors Dosan, le sourire aux lèvres.

Hitoshi éclata de rire, suivis de Dosan. Peu de temps après, ils s'endormirent, se reposant de cet effort intense.

Ce soir on oublie tout...On pensera demain....
avatar
Mai-Lynn
Tête de poisson pané

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mai-lynn-yaoi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fics de Mai-lynn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum